Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?
Guy de Maupassant - Yvette
Guy de Maupassant - Contes divers
Guy de Maupassant - Contes du jour et de la nuit
Hermann Hesse - Demian
Hermann Hesse -  Le loup des steppes
Comtesse de Ségur - Les malheurs de Sophie
Pierre Lemaître - La robe de marié
Eric Dupond-Moretti - Directs du droit

Dan Millman - Le guerrier pacifique
 

4 mai 2008 7 04 /05 /mai /2008 11:09
(Article initialement publié le 02 octobre 2007 sur mon ancien blog)

Les anglais ont incorporé dans leur langue l'expression française de "déjà-vu".

Le déjà-vu, c'est le sentiment d'avoir déjà assisté à un événement présent sans toutefois être capable de le rapprocher d'un souvenir précis.

Je pose mon vase sur la table. J'entends une voix dans le couloir.
Mais bon sang, je suis sûr d'avoir vécu cette scène !

Longtemps, le sentiment de "déjà-vu" a été associé à l'idée de "déjà-vécu" : et si, subitement, la personne se souvenait de "quelque chose" qu'elle a vécu dans une vie antérieure ? L'explication est plaisante et répond précisément à l'interrogation d'où peut-on bien avoir "vu" quelque chose que l'on n'a pas vu ? On associait également, parfois, cette expérience de déjà-vu au souvenir fugace d'un rêve prémonitoire fait dans un passé plus ou moins proche. La psychanalyse a même envisagé que le déjà-vu était l'expression d'une "connaissance universelle" qui se manifesterait tout à coup.


Déjà-vu


Le mystérieux a de pratique qu'il répond aux interrogations par une logique indémontrable. Aussi, le mystérieux est toujours "vrai" jusqu'à preuve du contraire. Certes...

Les neurosciences nous permettent aujourd'hui d'envisager une explication beaucoup plus terre à terre : l'impression de déjà-vu serait liée à un dysfonctionnement temporaire d'une partie du cerveau impliquée dans la mémorisation. Plusieurs hypothèses sont avancées : la plus répandue implique l'arrêt, pendant un temps très bref, d'une partie du cerveau qui sert à signaler les "situations nouvelles" à la partie du cerveau qui a en charge la mémorisation des évènements. Ainsi, ce qui est vécu n'est pas analysé comme "nouveau" et conduit donc la mémoire à émettre une impression de déjà-connu, de familiarité, alors qu'en réalité rien de tel n'a été mémorisé auparavant.

Je pose mon vase sur la table. J'entends une voix dans le couloir
Mon cerveau n'analyse pas cette voix comme un "fait nouveau" (dysfonctionnement)
Mon cerveau me dit "je connais cette situation" (la mémoire traduit l'absence d'alerte sur un fait nouveau en cours)
Où ai-je déjà vu cette scène ? La mémoire est mobilisée... Rien...
Mais bon sang, je suis sûr d'avoir vécu cette scène !
La mémoire ne trouve rien, et pour cause puisque la scène n'a jamais été vécue.

Le déjà-vu est une erreur des sens provoquée par une panne temporaire, très courte, de la partie du cerveau qui sert à signaler les situations nouvelles.

Rien de bien mystérieux dans tout ça... jusqu'à preuve du contraire !


Vous avez dit :

Damien59 -
http://damien59.over-blog.fr
j'ai déjà fait plusieurs fois l'expérience de ce que tu évoques dans ton article : vivre une situation donnée et avoir la sensation de l'avoir déjà vécue alors que cela n'est jamais arrivé. Que cela soit pour des gestes anodins ou lors d'un simple échange avec une personne, au fond de moi je me disais j'ai déjà vu ou vécu cela, j'en avais la certitude... troublant.

Idem pour moi, la certitude absolue de connaître la scène et, une paire de fois, l'anticipation de la suite de la scène ! On nage en pleine science fiction :) Mais tout cela s'explique finalement vu le "dysfonctionnement" décrit dans l'article. Ce qui est troublant, c'est d'être abusé par ses sens. C'est comme l'illusion d'optique : on est certains que les lignes sont courbes alors qu'elles sont droites. Tiens tiens, ça me rappelle mon ami Descartes cette histoire là ;) Pour ce qui est d'anticiper la suite de la scène, une simple analyse logique de ce qui se passe ? En tout cas, rien de totalement inexpliqué selon moi.

Une Blogueuse
le "déjà vu" n'est nullement une erreur des sens, c'est bel et bien une résurection, une manifestation, par bribes, d'un passé vécu. [...] Je te recommande de lire certains témoignages qui pourraient donner une approche à ce phénomène mystérieux et qui prouvent bel et bien qu'on a tous eu "une vie antérieure"

Une vie antérieure ? Je croyais qu'on parlait de rêves prémonitoires là ! ;) Plus sérieusement, je ne rattache pas l'idée
de déjà-vu à celle de réincarnation, l'explication physiologique de la première risquant de nier l'existence de la seconde. Le thème de la vie, et de l'après-vie, mérite un peu mieux que ce montage approximatif.

Mimisan -
http://mon-japon.over-blog.com
Explication tentante, parce que "rassurante" (quoique des dysfonctionnements du cerveau ne soient pas si rassurant que ça, surtout lorsque c'est relativement fréquent). Mais je sais avec certitude que j'ai rêvé certaines choses avant, les notes dans mon journal en attestait...

On rêve à un ami que l'on a pas vu depuis quelques mois, et paf l'ami en question passe un coup de fil ! Précognition ou anticipation logique de ce contact instant ? J'apprécie ton commentaire de fin sur les deux possibilités qui cohabitent (précognition et dysfonctionnement du cerveau) : ici doit se retrouver la vérité, ce n'est pas toujours l'un, et ce n'est pas toujours l'autre. Mais je crains que les cas de précognitions soient très rares...

Publié par comprendre - dans Divers
commenter cet article

commentaires

kawaii_saseko :0104: 17/05/2008 17:36

pour moi l'explication la plus tentante et rassurante est bien au contraire de croire aux prémonitions comme la majorité des gens, au lieu de s'intéresser à la science et à ses découvertes.psykotronik le dit bien, les gens préfèrent croire à la magie, c'est plus mystérieux (et plus facile, surtout, de s'imaginer avoir un pouvoir quelconque que d'admettre qu'on n'est qu'un homme)nous vivons dans un pays où ne croit pas même en la météo, où on  se méfie comme la peste de la médecine, mais où les ouvrages et blogs ésotériques font un malheur, c'est bien tristesinon, je dois dire que je trouve ce blog très intéressant, je suis tombée ici au hasard des liens et je ne le regrette pas ;)

Mimisan 09/05/2008 02:44

Explication tentante, parce que "rassurante" (quoique des dysfonctionnements du cerveau ne soient pas si rassurant que ça, surtout lorsque c'est relativement fréquent)Mais je sais avec certitude que j'ai rêvé certaines choses avant, les notes dans mon journal en attestait...Alors... les 2 coexisteraient?

astre 07/05/2008 14:19

bonjour amigo ça baigne pour toi j'espére moi ça va bien sur que j'ai vu lebowski et j'adore on a la méme vision de la vie tu sais mon livre de chevet c'est zelinski un type comme lebowski pourquoi trop se fatiguer dans la vie ça sert a quoi dit moi dit tu sais quoi la perfection existe elle s'appel avantbrowser 11 un naviagteur revolutionaire je t'assure j'ai laissé un lien chez damienbonne journée

Psykotronik 06/05/2008 20:34

Salut Comprendre,j'ai "déjà vu" cet aticle quelque part... vraiment troublant... lolJe pencherai comme toi pour la thèse du disfonctionnement temporaire d'une partie du cerveau pour expliquer ce phénomène. Mais les gens ont toujours besoin de magie et de mystère et préfére la thèse de la réincarnation. Le siècle des Lumières est bien loin, et les sectes ont de beaux jours devant elles, lol. Comment ça, tu préféres regarder Qui veux gagner des millions au lieu de regarder Indiana Jones ! C'est impardonnable ^^Allez, passe une bonne soirée@++Psyko

blogueuse 06/05/2008 14:50

le "déjà vu" n'est nullement une erreur des sens..c'est bel et bien une résurection,une manifestation,par bribes, d'un passé vécu.. quand?.. où?.. on ne pourrait le dire..je te recommande de lire ceratains témoignanges qui pourraient donner une approche à ce phénomène mystérieux et qui prouvent bel et bien qu'on a tous eu "une vie antérieure"                           bloguement tienne