Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?
Guy de Maupassant - Yvette
Guy de Maupassant - Contes divers
Guy de Maupassant - Contes du jour et de la nuit
Hermann Hesse - Demian
Hermann Hesse -  Le loup des steppes
Comtesse de Ségur - Les malheurs de Sophie
Pierre Lemaître - La robe de marié
Eric Dupond-Moretti - Directs du droit

26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 21:32



Connaissant la passion immodérée de mon ami D&D pour les cultures asiatiques, ainsi que son goût prononcé pour les lectures improbables, je vous propose quelques extraits d'un article instructif publié dans le magazine "Psychologies" (!) :

Les Chinois : Comment pensent-ils ?
Publication "Psychologies.com", article de Philippe Nassif
Tous droits réservés © Toussa

Extraits


- S’ils pensent autrement, c’est d’abord parce qu’ils n’écrivent pas comme nous [...] Quand nous lisons en assemblant des lettres dépourvues de signification propre, eux dessinent des signes [...] Conséquence : nous tenons pour évident que l’univers entier peut être analysé à partir de ses éléments basiques. À l’inverse, « ils perçoivent la globalité comme une évidence et la causalité linéaire comme un exotisme".

- À la différence des Européens, les Chinois ne cherchent pas à expliquer le réel, ils s’y adaptent. C’est ainsi qu’ils ignorent la notion de « substance » ou d’« identité » au profit d’une mutation permanente des êtres et des choses, sous l’influence des pôles yin et yang, qu’ils nomment tao.

- Calés sur la certitude que tout est relatif, les Chinois n’accordent que peu d’attention à la théorie. Ils sont avant tout animés d’un pragmatisme désarmant. « Lorsque nous voulons une chose, nous allons vers elle et cherchons à la saisir. Un Chinois aura tendance à prendre du recul et à créer un espace autour de l’objet convoité afin qu’il vienne à lui. »

- En Chine, on n’a pas un prénom mais un « postnom » : c’est le nom du clan qui vient en premier lorsque l’on se présente.

- Car cet empire du Milieu, qui a inventé l’imprimerie et la poudre, a connu une véritable blessure narcissique lorsque, à partir de la Renaissance, il a vu des « barbares » européens l’envahir.


Voilà, l'article est librement accessible en ligne, c'est plutôt intéressant.


J'en profite pour vous signaler l'excellent numéro du mensuel L'Histoire consacré au Japon, déjà en vente depuis le début de l'été. Le Japon n'est pas Chine, mais la lecture du mensuel nous précise les liens qui ont existé entre les deux nations, et met en lumière l'influence importante qu'a eu la culture chinoise dans l'histoire japonaise : contribution à l'écriture, formation des élites, transmission de rites et structuration des institutions notamment.

Le Japon : des samouraïs aux mangas


Publié par comprendre - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

D&D 06/09/2008 02:37

Voilà un clin d'oeil qui m'aura bien fait rire !Au fait, je ne t'ai pas dit bonjour : salut, toi ;-)Si je comprends comment fonctionne ta liste "lu, vu, entendu", il semble que tu aies vu Nobody Knows... Je l'ai loupé celui-là... Pourtant j'ai très envie, moi qui aime tant, à ma manière, "le Japon n'est pas Chine", et son contraire...Tout cela dit, et ri, cela doit être assez passionnant d'approfondir ces questions de différences de pensée en rapport avec l'écriture... Ah la la, toutes ces choses potentiellement passionnantes et ce temps qui ne s'étire pas... Je sais pas : faudrait peut-être arrêter de fumer... :-)

comprendre 06/09/2008 13:05






Ah oui, s'arrêter de fumer, c'est mieux.
S'arrêter de travailler aussi, ça stresse et c'est mauvais pour le coeur.
Nobody Knows, oui c'est intéressant. Pas excessivement japonais à l'écran, mais le film est gentil. Hier j'ai vu la château ambulant de Miyazaki, joli et envoutant. Pas totalement séduit.
On structure beaucoup sa manière de penser en fonction de la manière dont on s'exprime, c'est comme un outil, une grille de lecture dans l'approche du monde. Je pense qu'il serait intéressant de
voir comment se structure la pensée anglo-saxone par rapport à la nôtre. Dans mémoires d'Hadrien, Yourcenar lui fait dire que  tout ce qui a été écrit d'important dans l'histoire l'a été en
grec. Plus loin, il rabaisse la langue et la culture latine. Le français, c'est du bas latin qui a évolué, et s'est enrichi. Peut être devrions-nous nous mettre au chinois...



Etoile 28/08/2008 12:16

Interreessant..Bisous étoilés

plumedoie 27/08/2008 21:18

je ne regarde jamais ce genre d'émission!!! tu le pensais vraiment?c'est pas parce que je fais les louanges de l'amour que je regarde ces horreurs mon cher C!bisous quand même!

Ultimo 27/08/2008 16:18

Très intéressant ...Merci !

plumedoie 27/08/2008 14:01

je vais créer un espace pous que les choses viennent à moi!! ça me plait ça!!
bisous