Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?

21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 08:44

Article initialement publié sur mon blog précédent le 02 septembre 2007

Ulysse résiste au chant des sirènesUlysse résiste au chant des sirènes


Passion est passivité de l'âme et activité du corps.
René Descartes


J'ai vu rouge. J'ai agi sous le coup de la colère. J'ai pété les plombs. Je ne maîtrisais plus rien. J'étais hors de moi. J'étais fou de rage. Je l'ai tué par amour. Toutes ces phrases ont un point commun : une émotion a piloté un acte. J'aime à penser que c'est la raison qui gouverne nos actes. Au quotidien, nous prenons les décisions et nous agissons dans notre intérêt (personnel ou collectif). Notre libre arbitre nous permet de faire ce que notre raison estime être le bien.

L'émotion, elle, n'a aucune dimension raisonnable, elle pilote les décisions et les actes sans que l'âme n'ait son mot à dire. Décide-t'on de tomber amoureux, d'être déprimé, d'être joyeux, d'être haineux ? Non, au même titre que la raison n'a pas son mot à dire lorsque la main se retire par réflexe d'une plaque brûlante, la raison reste passive face aux émotions.

Dans la tradition philosophique, l'émotion se désigne par le terme de passion (pathos pour les Grecs). L'émotion est subie par le corps, elle est passive. La raison anime le corps, elle est active.

Les neurosciences nous font découvrir progressivement le poids de la génétique. Les romantiques s'exaltaient du sentiment amoureux là où l'on découvre une succession de production et de transmission de messages chimiques (hormones, phéromones) et une primalité de reproduction de l'espèce. Le bon partenaire est celui qui affiche sa fécondité et une capacité à protéger sa progéniture, tant par sa force que par son patrimoine génétique (nous sommes attirés par les individus disposant d'un système immunitaire différent du nôtre, on est bien loin du coup de foudre romantique, n'est-ce pas ?). Douloureux constat : nous sommes toujours des animaux, c'est le poids de notre évolution génétique, que nous l'acceptions ou non.

La raison (logos chez les Grecs) permet d'agir en mobilisant nos savoirs et nos valeurs. L'action raisonnée est réputée éclairée et juste. Bien entendu, elle peut être détournée pour agir pour le "mal" comme par exemple pour porter préjudice à autrui à des fins narcissiques ou égoïstes. Néanmoins, l'action est choisie et accomplie "froidement", sous la seule impulsion de la raison.

Aussi, la raison et la passion sont deux sphères opposées sur le plan philosophiques et physiologiques. L'une est active, l'autre est subie. L'interaction entre les deux, c'est la modération : la raison peut atténuer les passions sans toutefois, du moins à mon sens, les faire disparaître. L'homme qui surprend son épouse aimée dans le lit de son amant subira immédiatement un flot de passions (haine, culpabilité, trahison, amour, destruction) qu'il pourra immédiatement raisonner par la mobilisation de sa conscience (détermination des possibles, mise en perspective des évènements, refus de l'impulsion). L'action passionnée pourra déboucher sur un acte destructeur (homicide), sur une extériorisation du trop plein de passions (hurlements, coups, effondrement psychologique...). A l'inverse, une action objectivement raisonnée conduira à une communication sereine, quelle que soit le contenu du message transmis et des décisions exprimées.

Publié par comprendre - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Christophe 20/07/2014 09:34


"Et il y a quelques mois, j'écrivais que l'humilité et la
lucidité me paraissaient être les deux principales clés contribuant à la naissance d’'une conduite vertueuse".


La lucidité est dangereuse, nos contemporains n'en font
heureusement qu'un usage modéré, tant il est préférable de s'étourdir, trouver un sens à la vie est une gageure au mieux peut-on arriver à se persuader que l'on est arrivé à lui en donner un,
quoique, vers la fin tout cela doit sembler bien absurde. Vivez ! Mais preferez les illusions à la lucudité.

suffolk/poteet 24/10/2008 14:15

j'aime bien ton blog, je suis contente d'être passé par là....

plumedoie 22/10/2008 17:58

Bisous mouillés

comprendre 22/10/2008 20:25


Bisous la plume !


Bool 22/10/2008 16:25

Petite parenthèse : moi je vis l'adolescence que je n'ai pas vraiment eue en faisant tous ces concerts ;-) Et puis j'adore ça c'est génial !!!En mai, je me refais Metallica, mais là point de 1er rang, je veux pas mourir ;-) Et je serai avec mon mari :-)Gros bisous !Bool

comprendre 22/10/2008 20:28


Comme je t'en ai glissé un mot en aparté, j'ai vécu tout cela plus jeune, à 200 à l'heure. Je regrette un peu mes jeunes années pour ce côté là. Tu as raison d'adorer, c'est génial de voir ce genre
de shows, voire du supers shows selon leurs tailles. Bien vu pour Metallica, ça aussi c'est un super investissement, des souvenirs pour la vie ! en un mot : bravo !


Jerem31 22/10/2008 14:09

Bonjour,merci pour la visite et le commentaire sur mon blog.A bientôt sur nos blogs respectifs ...

comprendre 22/10/2008 20:29


Un blog de jeux si ça vous branche !