Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?

2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 15:45

Fuir est un verbe qui signifie s'éloigner rapidement pour échapper à.

La tradition européenne assimile la fuite à une preuve de faiblesse : l'homme qui fuit est supposé être lâche et doit être méprisé. Fuir un combat est assimilé à une défaite : faute de combattre, on consent la victoire à l'adversaire.

Dans la langue française, fuite, fuyard, fuyant ou s'enfuir sont des termes connotés négativement.


Or, la fuite est une technique de combat : en évitant la défaite, l'homme qui fuit poursuit le combat. Le stratège nous apprend que la reddition est une défaite complète, le ralliement une semi-défaite et la fuite une non-défaite.

Fuir peut parfois être une nécessité : lorsque les conditions sont défavorables, le report de l'affrontement est le seul choix acceptable pour conserver une chance de victoire.

Fuir peut également servir de stratégie en combat : fuir devant l'ennemi renforce son orgueil, le pousse à la faute en le trompant tant sur ses forces que sur celles de son adversaire.

Penser autrement...

Publié par comprendre - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Rosalia 07/07/2015 14:07

Après avoir lus à plusieurs reprises vos trois articles "la peur1,la peur2, et fuir", forts intéressants, je pense que les articles suivants(par votre "plume") en corrélation " se rallier" et "défaillir" seraient eux aussi intéressants, pour comprendre par quoi sont provoquer le ralliement et la défaillance.

Antiochus 02/01/2009 18:25

Pour rester dans notre sujet : La fuite peut, malgré tout, mener au chaos ... si chronos s'en mêle !Antiochus

comprendre 02/01/2009 18:46


Et la fuite "organisée" avec un nombre important de combattants n'est pas chose facile.