Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?
Guy de Maupassant - Yvette
Guy de Maupassant - Contes divers
Guy de Maupassant - Contes du jour et de la nuit
Hermann Hesse - Demian
Hermann Hesse -  Le loup des steppes
Comtesse de Ségur - Les malheurs de Sophie
Pierre Lemaître - La robe de marié
Eric Dupond-Moretti - Directs du droit

Dan Millman - Le guerrier pacifique
 

1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 13:25

OssementsLa grippe A arrive !

Roselyne BACHELOT
"Il faut être très attentif à l'évolution de la situation, sans pour autant céder à la panique"


Cela nous pendait au nez : une association de virus porcins, humains et aviaires a donné naissance à un virus H1N1 assez virulent mais, semble-t-il, pas trop costaud puisqu'on peut produire des vaccins et que le taux de mortalité semble faible.

Le porc peut attraper le virus humain de la grippe, virus qui adore muter. Mais le porc accueille également des virus aviaires et des virus de sa propre espèce. Dans ce creuset, le virus de la grippe peut donc séquencer des petits bouts de virus non-humains, se les approprier, pour mieux déjouer les systèmes immunitaires (c'est la nature des virus).

La grande crainte des virologues est, qu'un jour, le virus de la grippe se retrouve au contact de l'influenza aviaire (le fameux H5N1) et que la combinaison des deux donne naissance à une épidémie humaine meurtrière, de type grippe espagnole, contre laquelle nous ne pourrons pas faire grand chose.

Gardons donc à l'esprit que ce H1N1 "version 2009" n'est qu'un petit aperçu de ce que nous risquons fortement de connaître de manière amplifiée dans quelques années.

A lire : "H1N1 : un étrange assortiment génétique qui brouille les pistes" (sciences et avenir)


Publié par comprendre - dans Actualités
commenter cet article

commentaires