Déco...

Recherche

Lecture en cours

 

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?

18 juillet 2009 6 18 /07 /juillet /2009 07:00

Le dernier article semble vous avoir titillés car je reçois des centaines de méls par jour pour me demander des explications sur les perles portées par le mannequin photographiée, me demander si je possède des photographies des perles sans le mannequin, me demander si j'ai d'autres photos sexy avec des colliers de perles...

Bref, les pervers fétichistes de la perle ont trouvé leur lieu de rencontre : le blog de comprendre !

En pleine crise, ce blog les accueille donc avec plaisir et ira même jusqu'à leur proposer, aujourd'hui, un peu de culture sur le thème de la perle. De la culture perlière en quelque sorte (Jean Roucas est une source majeure d'inspiration pour moi, si si).

Je vous propose donc d'aller écouter sur le site de France Inter l'émission "2000 ans d'Histoire" consacrée  aux perles, écoute possible jusqu'au 1er août 2009.

Petit bonus : lors de l'émission, Michèle Heuzé nous raconte comment Cléopâtre, engagée dans un pari avec Antoine, fit dissoudre une perle énorme dans du vinaigre avant de l'avaler. Voici le texte, écrit par Pline l'Ancien dans l'Histoire naturelle, qui sert de référence à cette histoire  :

Chaque jour Antoine se rassasiait de repas splendides; elle, avec l'orgueil et le faste dédaigneux d'une courtisane royale, rabaissait toute la somptuosité, tout l'appareil de ces festins. Antoine demanda ce qu'on pourrait ajouter à tant de magnificence : elle répondit qu'en un seul repas elle dépenserait 10 millions de sesterces. Antoine désirait apprendre comment, bien qu'il crût la chose impossible : on paria. Le lendemain, jour où devait se vider l'affaire, elle fit servir un repas magnifique, sans doute pour que la journée ne fût pas perdue, mais qui ne valait pas mieux que les repas ordinaires d'Antoine. Celui-ci plaisante, et demande le compte. Cléopâtre répond que ce n'est qu'un accessoire; elle ajoute que le repas coûtera le prix fixé, et que seule elle mangera les 10 millions de sesterces. Elle fait apporter le second service. Ses serviteurs, qui étaient dans le secret, ne placent devant elle qu'un vase plein de vinaigre, liquide dont la force dissolvante fond les perles. Elle portait en ce moment ces deux perles, chef-d'œuvre singulier de la nature, et véritablement sans pareil. Antoine examinait ce qu'elle allait faire : la reine en ôte une, la jette dans le vinaigre, la fait foudre, et l'avale. L. Plancus, juge du pari, mit la main sur l'autre au moment où elle se préparait à la dissoudre de la même façon, et déclara Antoine vaincu; présage que l'événement confirma. L'autre perle n'a pas une réputation moindre. Après la prise de cette reine, qui avait gagné un aussi grand pari, elle fut sciée en deux ; et de la moitié de leur souper on fit deux pendants d'oreilles pour la statue de Vénus dans le Panthéon, à Borne.


Publié par comprendre - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

D&D 31/07/2009 02:25

"[...]me demander si je possède des photographies des perles sans le mannequin" : là, comprendre m'a (re)tué :-)))&Beaucoup aimé l'anecodte avec Cléopatre que je ne connaissais pas.

comprendre 31/07/2009 07:58


Ah ben tu sais, on attire les pervers ou non, hein, moi je fais dans le grand modèle ;)
Pas de cachoteries, avant d'entendre l'émission de radio, moi non plus je ne connaissais pas cette anecdote.


Damien59 24/07/2009 00:59

"Paysage humain" intéressant...^^ tu sais, je reste pour ma part, toujours surpris de voir comment les internautes arrivent sur mon blog avec les moteurs de recherche... Pas mal de gens, tapent "phallus", "hentai" est arrivent chez moi. Tout cela, parce que j'ai mis une vidéo humoristique un jour...

comprendre 24/07/2009 21:23


Un jour, j'ai vu un blog qui publiait un article avec plein de mots clés bizzares (genre une centaine) et donnait ensuite les "mots clés" qui avaient été tapés dans google pour arriver sur le blog.
Les expressions recherchées étaient plutôt fracassées, y'a franchement des malades sur internet :) Les gens qui viennent chez moi aiment bien "sexe" visiblement, mais restent assez corrects dans
leurs recherches.