Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?
Guy de Maupassant - Yvette
Guy de Maupassant - Contes divers
Guy de Maupassant - Contes du jour et de la nuit
Hermann Hesse - Demian
Hermann Hesse -  Le loup des steppes
Comtesse de Ségur - Les malheurs de Sophie
Pierre Lemaître - La robe de marié
Eric Dupond-Moretti - Directs du droit

24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 19:48

9 lignes dans Le Monde du vendredi 24 juillet 2009 : l'avis de l'architecte des bâtiments de France (ABF) sur les permis de construire à l'intérieur des zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysagé (Zppaup) ne sera plus que consultatif.

C'est ce qu'a voté le Parlement français ce jeudi 23 juillet 2009 : jusqu'à présent, l'avis de l'ABF devait être conforme pour permettre la délivrance du permis de construire à l'intérieur d'une ZPPAUP. Désormais, que l'ABF soit d'accord ou non, le maire pourra délivrer le permis de construire.

Voilà le texte qui est modifié (article 8 bis du projet de loi adopté le 23 juillet 2009) :

Article L642-3 du Code du patrimoine
Les travaux de construction, de démolition, de déboisement, de transformation et de modification de l'aspect des immeubles compris dans le périmètre de la zone de protection instituée en vertu de l'article L. 642-2 sont soumis à autorisation spéciale, accordée par l'autorité administrative compétente en matière de permis de construire après avis conforme de l'architecte des Bâtiments de France. [...]

Objectif de cette réforme ? Accélérer les programmes de construction. Il faut que le béton parle ! Le paysage, on s'en fout, c'est l'argent qui commande.

Villa rénovée en ZPPAUPVilla rénovée à Olivet (45, proche d'Orléans) - source
Située en ZPPAUP, cette réhabilitation a été réalisée dans une optique de conservation du paysage


Publié par comprendre - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

D&D 08/08/2009 04:56

:-)))Ah oui, le "corporatisme sectoriel"... Seigneur... Comme une variante des dérives des communautarismes exacerbés... Des lobbying "tout pour ma gue***"... ;-)

comprendre 08/08/2009 05:26


Le lobby "tout pour ma gueule" a le vent en poupe, number one dans les organisations publiques. "En force" comme disent les jeunes ;)


D&D 05/08/2009 03:18

A lire ta réponse, je ris et pleure à la fois (ce qui n'a rien à voir avec pleurer de rire) ;-)

comprendre 07/08/2009 01:02


Oui, je suis une sorte de poil à gratter ;) N'empêche que le "tout devient possible", j'aimerais bien qu'il me fasse rêver, m'emmene sur des pentes optimistes, vers des résultats stupéfiants,
relevant de l'intéret général... Mais, force est de constater que ce qui devient possible pour un petit nombre ne me concerne peu, voire pas du tout. Du moins pas encore. Enfin si, la
deconstruction de l'architecture étatique me concerne directement, mais cela avait démarré avant lui. Et puis ça prend l'eau (le corporatisme sectoriel est très fort dans les administrations
d'Etat, et les concessions ne sont pas habituelles : précision, je parle bien du poids des ministères, pas du poids des fonctionnaires ou de leurs syndicats).


D&D 04/08/2009 03:01

Au secours... Pas vu passée cette belle nouvelle-là... Au secours... J'ai beau réfléchir... Je ne vois rien d'autre à dire... Au secours...Me rappelle une pub : "Vous n'êtes pas au début d'en voir la fin"...Seigneur-marie-joseph... Priez pour nous...(Tu vois où j'en suis réduit !)

comprendre 04/08/2009 08:06


Ensemble, tout devient possible !


Cornus 26/07/2009 10:37

Je n'en reviens pas que l'on casse ainsi cette réglementation. C'est un véritable scandale dont, sauf erreur, on s'est bien gardé de parler ouvertement dans les journaux télévisés, radiophoniques et la presse (en dehors de 9 lignes du Monde en question).Certes, il y a eu çà et là des expressions parfois quelques peu tâtillonnes de la part de certains ABF, mais dans l'ensemble, ça avait du sens. J'ai en mémoire des choses où s'il n'y avait pas eu cette réglementation, cela aurait eu des conséquences affreuses.

comprendre 30/07/2009 23:13


Tout à fait d'accord : quelques dérapages mais, globalement, le dispositif était parfaitement adapté pour la protection. Merci pour la visite !


Cratès 25/07/2009 12:33

Il faut bien satisfaire les copains présidentiels  du BTP ! dire que 2000 églises sont promises à la destruction faute de moyen pour les rénover. Cela a toujours été le combat entre l'économie à (trés) court terme et la défense du patrimoine qui est un héritage culturel dont nos enfants nous reprocherons un jour d'avoir laissé la destruction se faire, Hugo avait sorti un "pamphlet pour la sauvegarde du patrimoine", comme quoi, la lutte pour la culture est un eternel recommencement !Merci "comprendre" et à bientôt 

comprendre 25/07/2009 14:57


Avec ce verrou en moins, les ZPPAUP ne servent plus à grand chose : sans protection, on peut s'interroger sur l'intéret de la reconnaissance de la zone. Effectivement, la conservation du patrimoine
n'est pas très compatible avec le développement économique et les besoins des copains du BTP ! Mais, force est de reconnaître que les besoins du présent sont parfois très importants, je pense par
exemple au besoin en logements : toute la question est de savoir comment préserver les deux enjeux. Actuellement, les pouvoirs publics centraux (la précision est d'importance) privilégie l'économie
et le développement au détriment du partimoine et de l'écologie. Cela ne me plait pas et porte atteinte aux valeurs qui sont miennes.