Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?
Guy de Maupassant - Yvette
Guy de Maupassant - Contes divers
Guy de Maupassant - Contes du jour et de la nuit
Hermann Hesse - Demian
Hermann Hesse -  Le loup des steppes
Comtesse de Ségur - Les malheurs de Sophie
Pierre Lemaître - La robe de marié
Eric Dupond-Moretti - Directs du droit

30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 19:10

C'est très bien : le citoyen français lambda, il a déjà entendu parler des mécanismes de licenciement économique, de chômage partiel, il est capable d'expliquer ce qu'est la population active, ce qu'est un bénéfice, il sait ce qu'est le CAC 40, ce qu'est le MEDEF....

L'économie c'est bon, mangez-en D&D

Très bien donc.

Et pourtant, l'économie, ce n'est pas simple ! C'est une matière qui nécessite quelques connaissances dans le domaine, un peu de "background" culturel. Souvenez-vous, nous avions parlé du déficit public et, franchement, vous n'étiez pas à votre aise, oui oui, je l'ai bien vu ;)

Une autre matière un peu compliquée : l'environnement.

Et là, un grand vide... Autant la télé nous parle d'économie en long, en large, en travers, nous montre des graphiques, des courbes, fait témoigner des spécialistes, autant elle ne parle pas d'écologie, ou du moins elle n'en parle pas avec précision. La preuve : vous seriez capable, vous, de définir en quelques mots ce qu'est l'écologie, un éco-système, l'éco-responsabilité, une espèce menacée ou encore le développement durable ?

C'est tout de même paradoxal que l'on soit aussi "forts" en économie et aussi peu en environnement... Fondamentalement, qu'est ce qui est le plus important : avoir de l'argent ou vivre ?

Le blog de comprendre dit stop et pense qu'il faut réinjecter un peu de connaissances environnementales dans ce monde de pognon, de béton et de politique clientéliste.

Une aigrette au bord d'un plan d'eauUne aigrette au bord d'un plan d'eau - Source


L'écologie, c'est une discipline qui a pour objet l'étude des relations des êtres vivants entre eux et avec le milieu.

On comprend bien qu'il y a deux sujets dans l'écologie : les êtres vivants (1) et le milieu (2).

1. Qu'est ce qu'on y met dans ces êtres vivants ? évidemment moi, toi, lui : les êtres humains ! Nous pensons évidemment à nous autres en premier, homos sapiens sapiens. Mais on va peut être rajouter ce qui était présent bien longtemps avant nous : les plantes. Et puis on va rajouter aussi l'ensemble des bestioles (animaux, insectes, poissons...) qui vivent en parallèle de nous.

2. Et le milieu alors, c'est quoi, c'est comme la mafia ? ben non, le milieu c'est là où vivent les êtres vivants dont on vient de parler. On va identifier un milieu en le qualifiant selon son climat, selon les êtres qui y vivent, selon sa topographie (montagnes ? plaines ?) ou encore selon la qualité de son sol (composition chimique notamment).

L'écologie, c'est donc la manière dont "1" interagit avec "1" et/ou avec "2".

Par exemple : l'écologie c'est l'étude (et les conlusions qui en découlent) de la manière dont les habitants de Vesoul (1) influencent le quotidien d'une fourmilière (1), les conséquences de l'linstallation d'une population de pélicans (1) sur la flore locale (1) ou encore l'érosion provoquée par le passage des bouquetins (1) sur la corniche de truc (2).

Publié par comprendre - dans Divers
commenter cet article

commentaires

D&D 05/08/2009 03:27

Alors là, mon vieux, pardon : mon jeune, tu m'a bien eu :-)))Qu'est-ce que tu m'as fait rire avec ton illustration !J'étais bien déridé déjà par le billet, car j'ai tendance à lire tout d'une traite d'abord et à voir les zolies zimages ensuite (espérant sans doute par là me distinguer de nombreux homo sapiens sapiens).Bref, MOIJE dis quand même : d'accord avec le blog de comprendre, je dis stop ! (Tant qu'on me laisse mes philippins)

comprendre 07/08/2009 01:07


C'est gentil de lire à fond mes billets alors ;) J'espère que tu auras appris "un peu". J'ai tendance à penser que l'on pense souvent connaître des choses qu'on ne connait finalement que très
partiellement et qu'un retour aux sources (définitions, étymologie, historique...) n'est pas inutile. Pour l'illustration, c'est très ironique, évidemment ;) N'empêche que je suis taquin mais,
comme tu le sais par nos échanges parallèle, je suis respectueux des démarches entreprenariales : tout le monde n'a pas eu ce courage... et gageons que le fonctionnaire ne produit aucune richesses
(du moins dans la théorie économique, parce qu'indirectement, il y contribue... enfin j'aime à le penser). Donc oui à l'eco-responsabilité, oui à l'exploitation des philippins (concession : 1 pas
pour l'environnement, 1 recul pour le social !), on est presque dans le slogan politique là !


Cornus 31/07/2009 08:08

Même si je n'aime pas trop parler directement de ce qui me rappelle le travail, j'essayerai un jour de me coller à la problématique des espèces (végétales) menacées, puisque c'est justement mon domaine.

comprendre 02/08/2009 23:53


Ce doit être un travail intéressant, mais frustrant également. Pour ma part, je parlerai certainement des espèces animales en danger. J'ai trouvé une info exploitable aujourd'hui au sujet du grand
hamster.


Cornus 31/07/2009 07:08

Il est vrai qu'il existe encore une grande inculture dans le domaine de l'environnement ou de l'écologie en France bien que je note quelques améliorations depuis une dizaine d'années. Le problème est qu'il existe de nombreux "fantasmes" ou de fausses idées qui circulent. Les journalistes eux-mêmes sont souvent presque aussi mal cultivés que la population générale, ce qui n'aide guère. Ce n'est pas très étonnant car les différentes branches de l'écologie s'appuient sur différentes disciplines scientifiques (notamment liées au milieu physico-chimique ou de la biologie, de la systématique...) et la population générale ou journalistique est globalement pas très formée/informée sur ces sujets. Après ça, il peut y avoir quelques interférences liées aux politiques et politiciens, groupes de pression divers qui ne comprennent pas tout ou qui font exprès de ne pas comprendre.

comprendre 31/07/2009 08:03


C'est vrai qu'il y a eu quelques améliorations, mais les sujets sont évoqués plutôt sous un angle ludiques, ou pratiques, peu dans une dimension scientifique ou qui mettrait en lumière les enjeux
de la préservation environnementale. Mais il faut reconnaitre que le thème n'est pas simple ! J'ai visité le site du ministère de l'écologie pour trouver des infos, j'ai vu qu'il y avait une
lexique pour comprendre les termes et les sigles utilisés. Autre exemple, j'ai voulu parler des espèces menacées il y a quelques jours... trop dur ! C'est un peu là que j'ai compris que l'on (grand
public) connaissait finalement bien mal l'environnement et ses enjeux.