Déco...

Recherche

Lecture en cours

 

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?

13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 13:00

Nous allons réveiller un peu ce blog : deux articles sur le sexe ! (voir le deuxième)

 

Musée du Louvre - Bossu ithyphalliqueBossu ithyphallique, grotesque originaire de Smyrne,
IIe siècle av. J.-C, Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines, CA 5190, analyse

 

Ithyphallique est un adjectif qualificatif désignant ce qui a rapport avec le sexe masculin en érection.

 

L'étymologie est grecque puisque l'adjectif est dérivé du nom "ithus" (droit) et de "phallos" (sexe en érection).

 

Le nom masculin ithyphalle est moins usité et désigne plus précisément les objets phalliques utilisés dans les cérémonies antiques dédiées à Dionysos.

 

Les représentations ithyphalliques sont très nombreuses à travers les âges, notamment chez les Grecs ou les Égyptiens. On en trouve y compris dans la période préhistorique.

 

Grotte de Sainte-Anastasie - statuette ithyphalliqueFigurine d'argile trouvée dans la grotte Nicolas à
Sainte-Anastasie (France, Gard) - Figure d'après Ulysse Dumas, publication en 1905.

 

 


Publié par comprendre - dans Vocabulaire
commenter cet article

commentaires

sandrin 28/08/2011 10:35



Très joli mot pour qualifier une très jolie chose.



D&D 14/08/2011 03:31



Ah ben là, bien sûr...


Mais les "représentations ithyphalliques" ne sont pas nécessairement "monstrueuses, si ? Ou ça faisait partie du trip ?


Bon week ;-)



comprendre 14/08/2011 10:34



Monstrueuse ? Mais je ne vois là rien de bien différent du naturel, si ?


Plus sérieusement, l'image du bossu est une représentation grotesque, dont l'objet est justement de provoquer une réaction à sa vision (difformités => rires). La représentation ithyphallique
est généralement proportionnée (façon de dire), l'exagération a pour but d'insister sur la puissance virile et fertilisante.



Aimé jc 13/08/2011 19:29



Bonsoir comprendre


On ressent que tu as passé... des vacances fortement... Euh, comment pourrais-je dire ... !


Quel réveille... il n'y a pas mieux quand on y pense vraiment ! LOL


En vérité je découvre, pas très beau mais certainement bien performant !


Cela me rappel un certain nétèr dénommé Min : ... ithyphallique du neuvième nome de Haute-Égypte !


Mais voilà il rivalise bien en beauté... quant au reste il demeure quand même un petit joueur !


Quant à la diversité de part l'Histoire, rien d'anormal, le monde tourne quand même autour, et/ou avec ...


@+



comprendre 13/08/2011 23:06



Un clin d'oeil très orienté histoire, tu l'auras bien noté ! Je crois avoir lu qu'il y a des représentations ithyphalliques d'Osiris, ce qui ne serait pas étonnant compte tenu de son histoire
sexuelle personnelle (son sexe perdu, retouvé... et reproducteur !) et de sa fonction de fertilisation des terres. Les Grecs étaient très portés sur les phallus, y compris animaux. Une histoire
de virilité exarcébée peut être. Quant à la diversité historique, rien d'étonnant, en effet, bien qu'en proportion on trouve bien plus de représentations féminines que masculines. Phallocratie,
probablement ! (ironie)