Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?
Guy de Maupassant - Yvette
Guy de Maupassant - Contes divers
Guy de Maupassant - Contes du jour et de la nuit
Hermann Hesse - Demian
Hermann Hesse -  Le loup des steppes
Comtesse de Ségur - Les malheurs de Sophie
Pierre Lemaître - La robe de marié
Eric Dupond-Moretti - Directs du droit

Dan Millman - Le guerrier pacifique
 

9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 15:36

 

Lanterne magique 1Lanterne magique 2

 

Le principe de la lanterne magique est relativement simple : une boîte qui, grâce à un jeu de lentilles et à une source de lumière, projette une image, à partir d'une plaque de verre peinte, sur les murs d'une salle obscure.

 

Petit ange et lanterne

 

Ce procédé est inventé au milieu du XVIIe siècle. Il connaît une utilisation ludique ou pédagogique dans toute l'Europe, notamment au cours du XIXe. Les montreurs de lanterne magique sillonnent la France pour proposer la projection d'images représentant des fables ou des histoires populaires, des caricatures, des représentations religieuses ou des paysages plus ou moins fantastiques.

 

plaque lanterne

Mount Vesuvius in Eruption - Royal Polytechnic, peinte à l

Exemples d'images peintes : scènes populaires (haut) ou éruption du Vésuve (bas, Royal Polytechnic)

 

 

Longtemps à l'avance c'était une fête promise et impatiemment attendue. Cela faisait travailler nos petites têtes d'enfant, il fallait voir !

 

Montreur de lanterne 1850

Montreur de lanterne, 1850

"Entrez Messieurs, lanterne magique, pièces curieuses, 5 centimes, 1 sou pour les petits, 3 pour les grands. Entrez Messieurs, c'est magnifique !"


A la joie du spectacle annoncé se mêlait, en effet, une sorte de terreur superstitieuse. Ne racontait-on pas que souvent les montreurs de lanterne magique étaient des voleurs qui profitaient de ce subterfuge pour s'introduire dans les maisons, et que, les ténèbres une fois faites, ils dévalisaient parfois les appartements.

Vous pensez si l'on grossissait ces récits terrifiants!

 

Et puis l'appareil lui-même de la lanterne magique avait quelque chose de mélancolique, pour ne pas dire de sinistre.

Cet orgue, qu'on entendait de loin grincer ses refrains enroués, parles longues et tristes soirées d'hiver, nous prédisposait-il pas déjà à la frayeur superstitieuse? Et ce cri qui ponctuait les intervalles où l'étrange musique faisait silence ! ce cri qui montait vague et plaintif : Lanterne magique ! tout cela impressionnait vivement les cerveaux enfantins.

C'était bien autre chose encore, lorsque les deux bonshommes chargés de l'exhibition avaient gravi l'escalier, appelés pour donner leur représentation bizarre.

De loin, on entendait leur pas lourd se rapprocher démarche en marche... Ils arrivaient, c'étaient eux ! On se serrait les uns contre les autres, regardant curieusement leurs costumes délabrés qui semblaient plus pauvres encore au milieu des dorures d'un salon.

Alors ils demandaient un drap... Oh! le drap!... le drap que l'on tendait solennellement le long de la muraille! Hrrrou! il faisait penser à un cercueil!... Et l'on frissonnait malgré soi, et l'on serrait encore plus les rangs.

La séance alors commençait.

 

projection lanterne magique

Schenau - Gravure sur bois de 1855


L'orgue entamait une ritournelle criarde, on éteignait les lampes.

Instant décisif !

N'est-il pas vrai qu'en fouillant dans votre mémoire, vous y retrouvez comme moi des sensations étranges à l'endroit de la lanterne magique, et que jamais grand spectacle ne vous a depuis lors aussi profondément remué ?

Le texte surligné en bleu est extrait de : Pierre Véron, "La vie fantasque", 1876

 

Pour en savoir plus :

 

- "Ah, la lanterne !", par Antoine de Baecque, L'Histoire n°348, décembre 2009

- Laterna Magica, site hébergé par la cinémathèque française : voir notamment les très belles collections

Publié par comprendre - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Rosalia 06/07/2015 15:16

Bonjour, étant donné que les deux premières images de cet article sont des photos, je me demandais si ces photos n avaient pas été prises par vous, l heureux possesseur dans ce cas de ces lanternes magiques. Mais si je n ai pas la chance de posséder ces deux objets, j ai quand même la "fibre du collectionneur" et possède des objets témoins du passé collectés au fil du temps.

D&D 23/10/2010 23:33



J'apprends, mais tout doucement...


Je vais déjà essayer d'y retourner hors contexte "vacances", un peu plus pro quoi ;-)



comprendre 24/10/2010 10:42



La D&D corp. devient internationale ! ça y'est, cette fois c'est parti ! Bon projet en tout cas, good luck !



D&D 19/10/2010 21:09



Il n'est pas à exclure que j'en rêve... :-)


 



comprendre 20/10/2010 00:22



Ensemble tout est possible (*)


* Offre limitée à l'année 2007 et soumise à conditions


Blague à part, ça peut être le projet d'une vie :) Tu le parles bien le portugais ?



D&D 16/10/2010 02:20



Oui, j'aime beaucoup ce que dit Cratès aussi.


Et oui : toujours sous le charme ! Cinquième voyage au Portugal et je ne m'en lasse pas (j'ai même bien du mal à vraiment en "revenir"). Je prépare le prochain dans ma tête : ça m'aide !


Si ça continue, il va finir par y avoir une rubrique dédiée sur le blog, en dehors même des cinéastes (ce serait p't'être mieux d'ailleurs :-) )


Bon week-end !



comprendre 17/10/2010 18:39



Après tout, rien ne t'en empêche ! Une petite rubrique et hop ;) Mais publie nous encore tes appréciations cinématographiques, ça me manquerait ! Allez retour au taff pour ma part, sob... Le
sixième sera le meilleur, fais ça bien ! A quand l'achat de la maison ?



D&D 16/10/2010 00:40



Encore une chouette idée ce billet sur les lanternes magiques ;-)


Qu'est-ce que c'est beau quand même ces trucs ! Et justement, je viens d'en voir récemment quelques unes à la cinémathèque de Lisbonne. Et puis quelques autres appareils dans le genre. C'était
une petite salle mais j'étais assez ému devant ces bestioles d'un autre temps.


Le bonjour de lapin calin et bon week-end :-)))



comprendre 16/10/2010 01:11



Oh put... je me suis étranglé avec ma bière en lisant ta référence au lapin câlin. Et dire qu'il doit y
avoir une poignée de gars qui, en France, ont charmé des nanas avec cette "chose". Bref, pour être plus sérieux, les lanternes magiques sont un lien entre l'image fixe et le cinéma. Les couleurs
sont vraiment très belles. J'aime aussi le coté historique dont parlait Cratès (informations colportées). Toujours sous le charme de ton voyage ? C'est sympa d'avoir un coup de coeur comme le
tien ;) A plus !