Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?
Guy de Maupassant - Yvette
Guy de Maupassant - Contes divers
Guy de Maupassant - Contes du jour et de la nuit
Hermann Hesse - Demian
Hermann Hesse -  Le loup des steppes
Comtesse de Ségur - Les malheurs de Sophie
Pierre Lemaître - La robe de marié
Eric Dupond-Moretti - Directs du droit

Dan Millman - Le guerrier pacifique
 

9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 13:37

 

Halage est un nom masculin qui désigne l'action de tirer, depuis la berge, un bateau situé sur un cours d'eau.

 

Le verbe relatif à cette action est haler (verbe transitif -> haler qqch). Attention à ne pas utiliser d'accent circonflexe sur le "a", sinon c'est une autre action que l'on désigne, celle de bronzer, de créer un hâle.

 

Exemple d'utilisation du verbe haler : ils halaient les bateaux de marchandises.

 

L'origine du nom et du verbe est germanique : halôn (qui signifie amener).

 

Scene de halage

Fragment d'un mausolée (IIe - IIIe siècle après J.-C.)

Musée départemental - Arles antique (prêt)

 

L'image ci-dessus représente une scène de halage : deux haleurs tirent une barque contenant des fûts de vin. A l'arrière de l'embarcation est installé un homme dont le rôle doit être de veiller à ce qu'elle ne se rapproche pas trop de la berge.

 

Le halage peut être assuré par des hommes, des animaux (des chevaux...) ou par tracteurs mécaniques.

 

commentaires

D
<br /> <br /> J'aime bien ce verbe, que je ne connaissais pas. Je le trouve "joli". Et c'est assez cinégénique comme action, je trouve.<br /> <br /> <br /> (Re)bon week ;-)<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Tu aimes bien haler ? Vu tes derniers visionnages cinématographiques (horrifiques), je t'aurais plutôt vu sur le verbe "râler" (agoniser) ou "haleter" (respiration de celui qui est à bout de<br /> souffle). Bon, ben toi tu hales.... C'est vrai que l'image d'hommes musclés qui tirent à bout de bras de gros bateaux doit créer des émotions plus fortes dans ton esprit que celle des jolies<br /> nanas sur le point d'être rattrapées par de gros types armés de tronçonneuses ! Ton commentaire sur le caractère cinégénique de l'action est très pertinent, d'autant plus qu'il me semble avoir lu<br /> que l'un des pionniers du cinématographe était allé poser sa caméra pour filmer un halage. Je t'ai lu et je te remercie pour ton (re)souhait ;) A bien vite.<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> <br /> Très belle photo ... de cette époque ..., la mécanique ne dominait pas encore la vie de l'Homme ...<br /> <br /> <br /> Il reste encore ses chemins de halage le long des canaux ... goudronnés maintenant dans l'ensemble, on y fait de superbes balades en vélo notamment ...<br /> <br /> <br /> A bientôt<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Salut ! J'aime bien cette représentation, également. Les rapports commerciaux de l'antiquité généraient une masse phénoménale d'emplois, de l'extraction minière du matériau ou de la production<br /> agricole, en passant par sa transformation, son transport, son stockage, sa gestion administrative, sa vente... Longtemps, les historiens ont pensé que les sociétés s'étaient structurées autour<br /> de la guerre et des protections territoriales. En réalité, on a eu des preuves assez récentes que les premières sociétés organisées se sont bâties sur le commerce, non sur la guerre. Pour revenir<br /> à nos moutons, les chemins de halage sont effectivement bien souvent transformés en voies touristiques. Sur la Loire, il y a un très grand circuit touristique, à cheval sur plusieurs régions,<br /> connu sous le nom de "Loire à vélo", qui utilise d'anciens chemins de halage. Merci de ton passage !<br /> <br /> <br /> <br />