Déco...

Recherche

Lecture en cours

 

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?

22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 21:16

 

Allez savoir pourquoi, le film n'aura fait qu'une seule semaine à l'affiche de mon cinéma.

 

Légitime défense est l'adaptation d'un polar. Sont visibles Jean-Paul Rouve, Claude Brasseur et Olivier Gourmet.

 

Légitime Défense

Crédits photo : cinemasgaumontpathe.com

 

Je ne suis pas trop là pour savoir si c'est la poule (le film) ou l'oeuf (le livre) qui est responsable mais une chose est sûre, c'est bien la poule (le film) qui prend un carton rouge pour deux scènes de cruauté animale, stupides, choquantes et tout à fait inutiles dans la narration (Nggggeuuuu, le méchant tue le chien parce qu'il est méchant, Ngggeuuuu).

 

Après on dira que le rythme est soutenu, que Rouve joue bien, que Brasseur est très bon et que les dialogues sont très mauvais. Mais vu que le film est disqualifié, autant cracher dans le vent. Ah, et puis la scène de fin est pathétique. 

 

Le père s'est fait tuer par les Fioni et le méchant Moret se fait arrêter à la fin du film : ça c'est cadeau pour le réal', ça te passera l'envie de faire tuer des chats à coup de cendrier.

 

Film disqualifié.

 

Publié par comprendre - dans Cinéma
commenter cet article
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 21:56

Pas facile la critique cinéma, je ne sais pas faire. Mais il y a en des qui font ça très bien ailleurs, suffit d'aller les voir.

 

L'idée est que je puisse vous dire de temps en temps ce que j'ai vu au ciné (peut être en DVD, parfois) et ébaucher un avis, mais certainement pas de dresser une critique, ah non. Et puis qu'on partage avec vos avis

 

Vu aujourd'hui TRUE GRIT d'Ethan et Joel Cohen (dit "les frères Cohen" dans le milieu des cinéphiles)

 

True Grit

True Grit - (© 2010 - Paramount Pictures, n'allez pas déconner avec la propriété intellectuelle ou c'est direct la prison)

 

Alors ce film c'est un remake d'un vieux western de 1969 avec John Wayne blablabla la suite chez télérama, probablement. On parle d'un western alors ? Oui, on est dedans : des fusils, de longs manteaux en cuir poussiéreux, des courses de chevaux, des shérifs qui cherchent des méchants. Mais on dépasse le style strict "western" parce que les personnages sont plus profonds, il y a pas mal d'humour,des scènes assez oniriques (pas toutes réussies).

 

Les plus : Hailee Steinfeld (qui joue la petite fille), le tempo, les paysages, la musique

 

Les moins : la voix un peu pénible de Jeff Bridges, la chevauchée nocturne, la fin du film (moyenne, mais ça se discute)

 

J'ai bien aimé.

 

Publié par comprendre - dans Cinéma
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 10:31

Gentille

Doudou

 

Pichat

Pitou et Pichat

 

Publié par comprendre - dans Photographies
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 10:49
Le petit parisien - 30 septembre 1902 - Mort de Zola

 

 

Émile Zola est mort le 29 septembre 1902 dans la chambre à coucher de son domicile parisien, 21bis rue de Bruxelles. Les circonstances paraissent être celles d'un accident domestique, une cheminée "qui tire mal" ayant provoqué, pendant la nuit, une intoxication au monoxyde de carbone du couple Zola.

 

Les circonstances de l'accident ont généré quelques interrogations, du fait notamment que la cheminée avait parfaitement fonctionné jusqu'à la veille de l'accident et qu'elle ne semblait plus dysfonctionner moins de 15 jours plus tard. Mais dans un contexte social agité (fermetures des congrégations dans le prolongement de la loi de 1901 sur les associations), le pouvoir politique ne semble pas avoir réellement cherché à mettre en lumière un éventuel assassinat de Zola, écrivain honni par l'extrême-droite française.

 

C'est en 1953, soit près de 50 ans après la mort de l'écrivain, que l'affaire rebondit : un pharmacien apporte un témoignage digne de confiance, et d'intérêt, selon lequel un homme de sa connaissance lui aurait livré un secret lors d'un voyage en train. La confession de cet ancien fumiste, un artisan spécialisé dans les cheminées, porte sur la mort d'Emile Zola : la mort n'était pas accidentelle. Travaillant sur les toits des immeubles de ce quartier, le fumiste, fortement impliqué dans la ligue des patriotes (extrême-droite), aurait, selon ses dires, décidé de boucher volontairement la cheminée de Zola. Le lendemain de la mort de l'écrivain, le fumiste serait revenu pour déboucher la cheminée. Ni vu, ni connu.

 

Ce témoignage, crédible bien que difficilement vérifiable, conforte une thèse majoritairement partagée sur l'origine criminelle de la disparition d'Émile Zola. Mais le fumiste était-il le seul impliqué dans ce sabotage ? Avait-il vraiment pour but de tuer Zola ou juste de lui "pomper l'air" (malveillance) ?

 

Pour plus d'informations, le livre "Zola assassiné" de Jean Bedel et Henri Mitterand, l'émission "L'heure du crime" diffusée le 24 février 2011 sur RTL et un article sur wikipédia. Illustration : extrait de l'article publié le mardi 30 septembre 1902 dans "Le petit parisien"

 


Publié par comprendre - dans Faits divers
commenter cet article
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 21:16

 

Entre deux guerres internes, la chaîne d'information France 24 propose des reportages intéressants.

 

Celui-ci a été réalisé au premier trimestre 2010 sur le site de Babylone. Rien d'extraordinaire dans les propos, mais il permet de voir le palais de Saddam Hussein, les ruines des bâtiments, le lion de Babylone ou encore les murailles reconstruites sous le raïs.

 


Publié par comprendre - dans Babylone
commenter cet article