Déco...

Recherche

Lecture en cours

 

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?

11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 14:01

Statue de Laïka à MoscouMonument commémoratif - Moscou

Il y a un an, le 12 avril 2008, était dévoilée un monument dédié à Laïka, le premier être vivant à être allé dans l'espace. Une occasion de se rappeler cet évènement de la conquète spatiale.

Laïka dans l'espace : la une du New Yok Times


Il y a près de 50 ans, le 3 novembre 1957, l’'Union Soviétique envoya, à bord de l’'engin Spoutnik-2, le premier être vivant terrien dans l’'espace, une petite chienne fox terrier du nom de Laïka.

Une de Paris Match : le voyageur de l'espace

Laïka dans sa capsule

 Schéma de Spoutnik-2



         























Un mois après le lancement du premier satellite artificiel, Laïka est l'’actrice principale de cette deuxième victoire soviétique sur les Etats-Unis dans la course à l'’espace.

Laïka a été sacrifiée pour la gloire de son pays car il n'a jamais été prévu qu'elle puisse revenir en vie sur terre. La version officielle prévoyait que de la nourriture empoisonnée devait lui épargner de mourir sous l'’effet de la chaleur lors du retour de Spoutnik-2 dans l'’atmosphère. Or, la chienne est morte près de sept heures après le lancement du satellite en raison d’'une défaillance du système de régulation thermique.


Avec Laïka, l’'aventure spatiale prend une nouvelle dimension, celle des vols habités.

Monument russe de la conquète des étoiles
Laïka appartient, comme Gagarine ou Armstrong, à la glorieuse histoire de l'’Homme dans sa conquête des étoiles.

Publié par comprendre - dans Histoire
commenter cet article
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 20:45

Une photogaphie de Pitou, ma plus jeune chatte

Publié par comprendre - dans Photographies
commenter cet article
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 21:25

Une bien étrange tradition veut que les blogueurs se "taguent" les uns les autres. Il s'agit de répondre à des questions pour donner un aperçu de sa personnalité (ça intéresse vraiment quelqu'un ?).

Fleurs d'un cerisier du JaponPetites fleurs joyeuses pour égayer ce blog - Fleurs d'un cerisier du Japon

On me demande mes trois livres préférés, les trois endroits où je rêve d'aller, les trois défauts que je trouve rédhibitoires et les trois qualités que je trouve essentielles.

Commençons par exclure les deux premières questions : mon livre préféré est celui que je n'ai pas encore lu et les endroits où je rêve d'aller sont dans le passé.

Les deux autres questions sont très intéressantes : quels sont les défauts et les qualités qu'un homme se doit d'avoir ? Joli sujet de philosophie, comment l'homme devient-il un homme ?

Essayons de répondre par une démarche logique (et "sur le pouce").

L'homme se doit de vivre en collectivité (le présupposé de l'être humain est qu'il est un animal social et qu'il ne peut, sans lutter contre sa nature, être indépendant). Donc la première qualité qu'il doit avoir est le sens des relations humaines. Pratiquement, il se devra d'être constant dans sa relation à autrui, calme, capable d'écoute, honnête et oeuvrer pour le bien de sa collectivité.

L'homme se doit ensuite de faire quelque chose de sa vie (supposons, pour l'exercice, que l'objectif d'une vie est d'en faire quelque chose). Il devra donc être ouvert à autrui et au monde, être curieux, positif, persévérant et dynamique.

L'homme devra enfin avoir une conduite morale pour ne pas laisser à la postérité un nom, le sien et celui de sa descendance, entaché de déshonneur. La gamme des qualités est donc très large, et fluctuante selon les sociétés ou les époques. Disons que l'esprit de justice, la droiture, la compassion et la générosité pourraient être un bon début.

Dès lors qu'on a "défini" les qualités, il suffit de prendre leurs contraires pour en tirer les défauts.

CQFD.

C'est bon pour vous, Monsieur Antiochus ? ;)

Allez, un petit bonus... Les sept vertus du Bushido : Droiture, Courage, Bienveillance, Respect, Honnêteté, Honneur, Loyauté. Globalement, on retrouve ce que j'ai énoncé. A lire : les vertus sur wikipedia.

Et il y a quelques mois, j'écrivais que l'humilité et la lucidité me paraissaient être les deux principales clés contribuant à la naissance d’'une conduite vertueuse.

Publié par comprendre - dans Philosophie
commenter cet article
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 10:37

 


Nirvana - The Man Who Sold The World

 

Pour nous rappeler que Kurt Cobain est mort il y a 15 ans aujourd'hui.

Live de 1994 au cours duquel Nirvana a repris "The man who sold the world" (1970) de David Bowie.

 
Publié par comprendre - dans Musique
commenter cet article
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 17:12

(28/03/2009 : petite mise à jour de l'article, en orange)

La coupe de cheveux des garçons s'allongent (si si, je le vois dans la rue, et y'a pas que des gars qui portent des Tshirts de métal), les EMO sont dans la droite ligne des glams, la mode s'inspire de la culture Hippie, Bowie est pillé et repillé par les agences de publicité, ABBA poursuit son come-back populaire, même Mireille Mathieu montre le bout de son museau !

Je finis par me poser la question d'un actuel retour à la mode des 70's. De plus en plus.

Qu'est-ce que c'est les 70's ? C'est une période de transition entre les 60's (période "de Gaulle et Pompidou" en France, comprendre une France structurée, familiale et morale, peu à peu remise en question par les idées libertaires venus d'outre-atlantique, le disco, le rock n' roll) et les 80's (illusions et désillusions sociales, nouveaux courants culturels et notamment musicaux, le progrès technique, bref : le modernisme).

En fait, les 70's, c'est la fin d'une ère, celle de l'après-guerre, pour le début d'une nouvelle. ça doit s'étaler quelque part entre 68 et 80/81 pour la France.

Et nous, 35 ans plus tard, nous revivons cette phase de transition. Regardez donc notre "crise économique" qui fait rudement écho aux chocs pétroliers : une société de consommation qui doit se remettre en cause à la suite d'un aléa économique (les guerres et événements au Moyen Orient pour les chocs pétroliers, la spéculation sur la misère pour notre crise actuelle).

Moi j'aime bien les 70's, culturellement parlant, car on y trouve les racines de pas mal de choses qui sont venues par la suite. J'en parlais à propos de Black Sabbath, j'en parle à propos de Bowie, on pourrait aussi en parler à propos des Stones et de tout un tas de gens encore.

Et quand je vois la vidéo ci-dessous, je me dis "merde, ça parait rudement d'actualité, même 35 ans après..." on l'entend même dans la tété ! La différence ? C'est qu'EMI ne veut pas qu'on mette en ligne son produit musical et que youtube en interdit l'intégration sur les blogs.

Société capitaliste de merde :-( Les années 2000, c'est comme les 70's, mais avec du marketing, du juridisme et de la technologie en plus.


David Bowie - Life on mars ?

 

Publié par comprendre - dans Musique
commenter cet article