Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?
Guy de Maupassant - Yvette
Guy de Maupassant - Contes divers
Guy de Maupassant - Contes du jour et de la nuit
Hermann Hesse - Demian
Hermann Hesse -  Le loup des steppes
Comtesse de Ségur - Les malheurs de Sophie

27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 17:12

(28/03/2009 : petite mise à jour de l'article, en orange)

La coupe de cheveux des garçons s'allongent (si si, je le vois dans la rue, et y'a pas que des gars qui portent des Tshirts de métal), les EMO sont dans la droite ligne des glams, la mode s'inspire de la culture Hippie, Bowie est pillé et repillé par les agences de publicité, ABBA poursuit son come-back populaire, même Mireille Mathieu montre le bout de son museau !

Je finis par me poser la question d'un actuel retour à la mode des 70's. De plus en plus.

Qu'est-ce que c'est les 70's ? C'est une période de transition entre les 60's (période "de Gaulle et Pompidou" en France, comprendre une France structurée, familiale et morale, peu à peu remise en question par les idées libertaires venus d'outre-atlantique, le disco, le rock n' roll) et les 80's (illusions et désillusions sociales, nouveaux courants culturels et notamment musicaux, le progrès technique, bref : le modernisme).

En fait, les 70's, c'est la fin d'une ère, celle de l'après-guerre, pour le début d'une nouvelle. ça doit s'étaler quelque part entre 68 et 80/81 pour la France.

Et nous, 35 ans plus tard, nous revivons cette phase de transition. Regardez donc notre "crise économique" qui fait rudement écho aux chocs pétroliers : une société de consommation qui doit se remettre en cause à la suite d'un aléa économique (les guerres et événements au Moyen Orient pour les chocs pétroliers, la spéculation sur la misère pour notre crise actuelle).

Moi j'aime bien les 70's, culturellement parlant, car on y trouve les racines de pas mal de choses qui sont venues par la suite. J'en parlais à propos de Black Sabbath, j'en parle à propos de Bowie, on pourrait aussi en parler à propos des Stones et de tout un tas de gens encore.

Et quand je vois la vidéo ci-dessous, je me dis "merde, ça parait rudement d'actualité, même 35 ans après..." on l'entend même dans la tété ! La différence ? C'est qu'EMI ne veut pas qu'on mette en ligne son produit musical et que youtube en interdit l'intégration sur les blogs.

Société capitaliste de merde :-( Les années 2000, c'est comme les 70's, mais avec du marketing, du juridisme et de la technologie en plus.


David Bowie - Life on mars ?

 

Publié par comprendre - dans Musique
commenter cet article
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 12:00

Depuis hier, j'ai reçu des centaines de mails au sujet de photos de la fille de Rachida Dati qui circuleraient sur Internet.

Évidemment, je suis allé vérifier cette information (vous vous en doutez bien, ma passion pour Rachida Dati et sa vie privée n'a d'égale que ma foi dans le plan de relance et l'administration Obama).

Tout d'abord, j'ai pu mettre la main sur ces soi-disant photographies de Zohra Dati.

Zohra Dati n'est pas un panda roux
Zohra Dati n'est toujours pas un panda roux
On constate tout de suite que cette histoire de photos de Zohra Dati n'est pas très crédible... Tout d'abord, l'enfant de la photo ne ressemble que très vaguement à Rachida Dati. Ensuite, l'enfant sur la photo est un panda roux et non un enfant people.

Je suis un peu déçu... Du coup, pour que nous ne perdions pas notre temps, je me suis dit qu'il serait pas mal que nous parlions un peu de cet enfant mystérieux qui apparaît sur la photographie.

Pemba est un petit panda roux âgé de quatre mois (à peu près comme Zohra, cela doit expliquer la confusion dans nos esprits engourdis). Pemba est né en Australie dans le cadre d'un programme d'élevage d'animaux appartenant à des espèces menacées.

Le panda roux, aussi connu sous le nom de petit panda (oui oui, le même que celui que chantait Chantal Goya), est un petit mammifère originaire de l'Himalaya et de la Chine méridionale. Cette espèce est classée comme espèce en danger depuis 1960 car la réduction importante de son habitat (déforestation) et le braconnage dont elle est victime ont entrainé une forte diminution du nombre d'individus.

Vous voyez, finalement vous veniez lire des conneries "people" et vous repartez avec quelques informations sur une espèce en danger. Merci comprendre

Crédits photographiques : Associated Press, Mark Baker
Cette information en anglais (AP) : Pemba, a four-month-old red panda cub makes his first public appearance at Sydney's Taronga Zoo, Australia, Wednesday, March 4, 2009. Pemba is the 44th red panda cub bred in the zoo's international breeding program for the endangered species since 1977.
Pour en savoir plus sur le programme australien de sauvegarde des espèces menacées : Taronga
Pour en savoir plus sur le panda roux : wikipedia


Publié par comprendre - dans Actualités
commenter cet article
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 22:46

Je vous propose, et notamment pour les plus jeunes d'entre nous, une fiche d'identité du poète Homère, auteur de l'Illiade et de l'Odyssée. NB : cette fiche d'identité est rédigée à la lecture d'un texte intitulé "Vie d'Homère" (faussement attribué à Hérodote).

Nom : Mélésigènes
Le nom de naissance d'Homère est Mélésigènes. Il fut appelé ainsi en référence au nom du fleuve sur les berges duquel il est né, le Mélès.

Nom sous lequel nous le connaissons : Homère
Du grec Homéros signifiant "aveugle" dans la langue des Cyméens.


Date de naissance d'Homère : inconnue
Nous ne connaissons que peu de choses d'Homère, sa date de naissance nous est totalement inconnue.
Le poète a vécu au VIIIe siècle avant Jésus-Christ, ce qui pourrait donner une date de naissance vers 800 avant Jésus-Christ et une date de décès vers 750 avant Jésus-Christ. Selon Hérodote, Homère serait né 400 ans avant lui, ce qui donnerait une naissance d'Homère en 884 avant Jésus-Christ.

Lieu de naissance d'Homère : en Ionie, sur les berges du fleuve Mélès
Sa ville de naissance n'est pas certaine. Homère pourrait être né à Smyrne, ville dans laquelle sa mère vivait alors qu'elle était enceinte de lui.

Nom du père d'Homère : inconnu
La mère d'Homère fréquentait cet homme en secret, il nous est inconnu.
Alors qu'il était adolescent, Homère fut adopté par Phémius, un homme de lettres et de musique.

Nom de la mère d'Homère : Crithéis
Dont le père est Ménalopus "fils d'Ithagènes et petit fils de Crithon" et dont la mère est "la fille d'Omyrétis".

Signe particulier d'Homère : aveugle
Homère est devenu aveugle à la suite d'une maladie contractée durant son voyage en Thyrrénie et en Ibérie.

d-part-de-cym-.jpg
A voir également !

Un autre article de ce blog est relatif à la vie d'Homère : sa tentative malheureuse d'installation à Cymé.
Publié par comprendre - dans Histoire
commenter cet article
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 20:26

Dernière visite au musée des beaux arts d'Orléans pour cette série, une petite vanité pour la route ;)

Vanité - anonymeVanité - Anonyme


A travers les allégories ou les natures mortes, les vanités nous conduisent à nous interroger sur la mort. Celle-ci est assez classique, plutôt réussie à mon goût.

Et la transition est toute trouvée pour aller voyager au fil de la Loire, direction la ville de Châteauneuf-sur-Loire. Dans l'église, petite mais de grand caractère, on  découvre une vision... impressionnante !


Détail du tombeau de Louis Phélypeaux - Eglise de Châteauneuf-sur-Loire (45)
















































Détail du tombeau de Louis Phélypeaux - Eglise de Châteauneuf-sur-Loire (45)


Publié par comprendre - dans Photographies
commenter cet article
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 18:46

Un peintre français (oui Môdame !) pour poursuivre notre visite du musée des beaux arts d'Orléans.
 François de Nomé - Bélisaire reconnu par un de ses anciens soldatsFrançois de Nomé - Bélisaire reconnu par un de ses anciens soldats


Pour le coup, je dirais que ledit Bélisaire, général romain, ne nous intéresse que peu. D'ailleurs, le tableau ne nous montre pas Bélisaire qui est "reconnu", mendiant, par un de ses anciens soldats (c'est beau, on se croirait dans Gladiator), mais un décor classique, dans une perspective linéaire.

Mon petit doigt me dit que ce joli tableau pourrait plaire à un certain amoureux des perspectives.

Je suis preneur de commentaires "techniques" sur ce tableau (style, influences...).


Pour poursuivre, encore une petite évocation, celle des bergers d'Arcadie de Nicolas Poussin.

Ecole Française - Les bergers d'ArcadieAuteur inconnu - Les bergers d'Arcadie (1650)


Deux bergers à côté d'un tombeau avec une mention "Arcadia" bien lisible... ça me rappelle quelque chose ! Je n'ai pas reproduit le décor de la scène qui cache des indices très parlants relatifs au trésor de Rennes-le-Château


Publié par comprendre - dans Photographies
commenter cet article