Déco...

Recherche

Lecture en cours

 

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?

16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 09:00

Il y a quelques jours, j'ai reçu un colis postal sur lequel était collé un grande planche de timbres "les animaux de la préhistoire"

Je ne suis pas particulièrement fan de la philatélie, mais ceux-ci sont franchement jolis :

Timbre les animaux de la préhistoireIllustrations par Christian Broutin - Bloc scanné par mes soins

Dans l'ordre, et de haut en bas, on voit donc :

- Des bisons (x3)
- Des hommes préhistoriques (armés de lances)
- Des mammouths laineux (x3)
- Un doedicurus (en train de boire)
- Un mégaloceros (dans la rivière)
- Un phorusrhacos (sur la berge)
- Un smilodon (la gueule ouverte)
- Un macrauchenia (mort)

La planche s'appelle "Bloc animaux préhistoriques" et se vend 2,63 € à la boutique de la poste.

L'artiste qui a dessiné ce "bloc" est français : Christian Broutin.
Voir son site d'ailleurs car il y a des jolies planches complémentaires.

Publié par comprendre - dans Histoire
commenter cet article
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 11:00

Dans la mythologie grecque, le temple oraculaire de Delphes a été construit par le dieu Apollon lui-même.

Ce lieu était un site sacré, initialement dédié à Gaïa puis à Thémis, protégé par un serpent (dragon) femelle dénommée Python (également appelée Typhon ou Delphyne). Ce monstre massacrait les hommes et les bétails qui passaient à sa proximité.

Apollon, décidé à construire un temple superbe sur le Parnasse afin d'y rendre ses oracles, tua Python d'une flèche terrible.

Hymne homérique
Que ton corps desséché pourrisse sur ce sol fertile ;
tu ne seras plus le fléau des mortels qui se nourrissent des fruits de la terre féconde et ils viendront m'immoler ici de magnifiques hécatombes ;
ni Typhée, ni l'odieuse Chimère ne pourront t'arracher à la mort, mais la terre et le soleil dans sa carrière céleste feront pourrir ici ton cadavre.



détail de la fresque de la maison des Vettii, PompéiIllustration : détail de la fresque de la maison des Vettii, Pompéi


Afin de commémorer la victoire d'Apollon sur Python, les jeux Pythiques furent organisés et devinrent, au fil du temps, des jeux panhelléniques (communs à toute la Grèce antique) presque aussi importants que les jeux olympiques.

La victoire mythologique traduit le passage d'un état "primal", symbolisé par un serpent (reptile grossier) enfanté de la terre (Gaïa, déesse préhellénique), à un état "avancé" initié par un dieu solaire (Apollon Phébus) armé d'une puissance aérienne subtile (l'arc).


Hymne homérique
Les habitants donnèrent au dieu le nom de Pythien, parce qu'en ces lieux le soleil de ses rayons dévorants a pourri ce monstre terrible.


La mythologie nous indique aussi l'origine du nom de Delphes : une fois qu'il eut vaincu le serpent, Apollon s'interrogea sur l'avenir de son culte dans ce nouveau sanctuaire. Il aperçut un bateau de commerce crétois dans la baie, se transforma en dauphin et détourna les marins sur le site.


Hymne homérique
- Étrangers, répondit le grand Apollon, ô vous qui jusqu'à ce jour avez habité Cnosse, couronnée de forêts, vous ne reverrez plus cette ville aimable, vous ne reverrez plus vos riches demeures ni vos épouses chéries, mais vous resterez ici pour garder mon temple, et vous serez honorés par de nombreux mortels. [...] vous implorerez Apollon Delphien, parce que c'est moi qui, sous la forme d'un dauphin, ai dirigé votre vaisseau à travers les flots azurés.


Le nom de Delphes est dérivé du mot grec "delphis" signifiant "dauphins"

Bassin du Dragon, château de VersaillesIllustration : Bassin du Dragon, château de Versailles
(source : insecula)

Article initialement publié sur mon précédent blog le 24 octobre 2007

Publié par comprendre - dans Histoire
commenter cet article
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 10:05

Les jours passent trop vite, j'ai pris du retard dans mes publications et je vous prie de bien vouloir m'en excuser.

Les archéologues nous font rêver, et peur aussi, en nous annonçant, le 4 février, avoir découvert les restes fossilisés du plus grand serpent ayant vécu sur la terre.

Admirez donc cette charmante bestiole :

Le TITANOBOA (titanoboa cerrejonensis) mesurait probablement 13 mètres de long (avec les marges d'erreur, on se situe entre 11 et 15 mètres, la taille d'un bus) pour un poids d'environ 1 tonne (et là, avec la marge d'erreur, on peut même aller jusqu'à 2 tonnes).

Le Titanoboa - Reconstitution artistiqueLe Titanoboa - Reconstitution artistique par Jason Bourque (University of Florida)

Pas de panique, ce Kaa préhistorique vivait au début du cénozoïque, il y a 60 millions d'années (nous n'étions alors que de tous petits mammifères). Pas de fantasmes non plus du côté d'affrontements sanglants entre Titanoboa et des dinosaures, ces derniers avaient déjà disparu quelques dizaines de millions d'années auparavant.

A défaut de pouvoir jouer le constrictor avec les dinos, le Titanoboa s'alimentait (en masse) de reptiles : serpents, crocodiles et tortues.

A-t-il évolué, lui aussi, pour se transformer en une chose plus petite ?
S'est-il éteint avec les changements climatiques ?

Ou bien est-il toujours parmi nous ?


Publié par comprendre - dans Histoire
commenter cet article
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 10:58
Christophe Hondelatte, l'animateur de "Faites entrer l'accusé" sur France 2, accuse la chaîne NT1 d'avoir pastiché son émission : en cause "Affaires criminelles", présentée par Yves Rénier, qui serait, toujours selon Hondelatte, une "copie chinoise" de "Faites entrer l'accusé".

http://www.france5.fr/medias-le-magazine/index-fr.php?page=video&article=239

Christophe Hondelatte Faites entrer l'accuséYves Rénier Affaires criminelles











                      Faites entrer l'accusé (F2)                             Affaires criminelles (NT1)


Publié par comprendre - dans Faits divers
commenter cet article
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 11:40
Thématique "Faits Divers" sur mon blog ces jours derniers... Poursuivons donc un peu !

A propos de la "Tueurie de Louveciennes" (78), connue aussi sous le nom de "Affaire Alexi", je vous signale l'émission "Rendez-vous avec X" diffusée le samedi 17 janvier 2009 sur ce thème et disponible à l'écoute pendant 30 jours sur le site internet de l'émission.


- Rendez-vous avec X - Émission diffusée sur France Inter tous les samedis

L'affaire Alexi - Diffusée sur France Inter le samedi 17 janvier 2009

- écouter l'émission pendant 30 jours -

On l’a appelé « l’affaire Alexi ». Un fait divers terrifiant : un sextuple assassinat dans une paisible villa de Louveciennes, banlieue parisienne paisible s’il en est ! Un massacre quasi-familial puisque quatre des victimes sont parentes. Mais c’est surtout le personnage du principal suspect qui provoque un choc : un adolescent aux joues rondes, un gamin trop sérieux qui affirme avoir tué avec le plus grand sang-froid son père, sa belle-mère, les père et mère de cette dernière et un couple d’amis qui séjournait dans la maison. Avec le plus grand sang-froid, oui… Sur les seize coups de feu tirés, une seule munition n’a pas atteint sa cible !…

L’adolescent, Alexi, avoue presque d’emblée être le sextuple meurtrier… L’affaire est donc entendue. La suite appartient aux experts et autres psychiatres qui devront essayer de comprendre. Et peut-être même expliquer cette folie meurtrière ! Oui, mais voilà, l’adolescent ne tarde pas à se rétracter. Et ce théâtre d’ombres s’écroule ! Apparaît alors un fond de décor qui n’est pas moins terrifiant : des hommes en noir ca-goulés qui menacent avant de disparaître dans la nuit à bord d’une puissante voiture sombre… Et un spectre qui surgit, celui de la mafia russe qui, en ces années 1990, élimine sans pitié tous ceux qui s’opposent à sa mainmise sur l’économie d’un empire à l’agonie…


Publié par comprendre - dans Faits divers
commenter cet article