Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?
Guy de Maupassant - Yvette
Guy de Maupassant - Contes divers
Guy de Maupassant - Contes du jour et de la nuit
Hermann Hesse - Demian
Hermann Hesse -  Le loup des steppes
Comtesse de Ségur - Les malheurs de Sophie
Pierre Lemaître - La robe de marié
Eric Dupond-Moretti - Directs du droit

Dan Millman - Le guerrier pacifique
 

8 février 2008 5 08 /02 /février /2008 17:27
Hier soir j'ai vu (revu en fait, lol) le film Zatôichi de Kitano.


L'histoire est simple : Japon, 19e siècle. Un masseur aveugle arrive dans un village. Deux Geishas itinérantes y dépouillent leurs clients. Les rivalités entre bandes de voyous sont fortes. Un rônin cherche un travail de garde du corps. Toutes ses histoires s'entrecroisent, des personnages nouveaux interviennent mais tout fini en musique ;)
undefined
C'est décousu, mais le film est comme cela :) Il y a deux films en un : le film de samouraïs auquel on peut s'attendre, avec combats au katana et scènes violentes (et sanglantes !) et un film poétique, avec une richesse dans la description sociale ou psychologique des personnages. Parfois, on se surprend à admirer des scènes simples, douces ou traditionnelles.

Le film développe une réflexion sur l'apparence.

 
Mon avis : très agréable, bien qu'un tout petit peu long. L'ambiance est unique et dépasse de loin le film "scénaristiquement" parlant. Certains des personnages ont une profondeur intéressante. Je suis mitigé sur la "danse" finale, j'aime les films qui ne s'éparpillent pas dans tous les styles (fable sociale ne veut pas dire caricature). Attention, je signale tout de même ne pas être un "lecteur" éclairé de ce film puisque je ne connais pas les films originaux des années 60/70.

Sans lien direct, je vous conseille vivement de voir le film "Après la pluie", réalisé par un élève de Kurosawa, qui dépeint "mieux" la société japonaise féodale en y ajoutant une approche plus précise de la voie du sabre (bushido).


Vous avez dit :

Trazom (http://nosce-te-ipsum.over-blog.fr)
J'ai adoré ce film ! Je ne connais pas très bien le cinéma japonais des années 60, mais cela ne change rien au fait que ce film m'a ému, fait rire et fait trembler. Très très bon quoi^^


-> Il va falloir que tu voies les films d'Akira Kurosawa, il est incontournable dans l'histoire du cinéma.

Damien59 (http://damien59.over-blog.fr)
J'ai vu "la servante et le samurai" que j'ai bien aimé (beaucoup lui reprocheront peut être "la lenteur" des scènes) tout est parfaitement retranscris on adhère ou pas.


-> "Kakushi ken oni no tsume" de Yôji Yamada. Je ne l'ai toujours pas croisé, mais j'aimerais bien le voir également. C'est une analyse sociale qui s'intéresse aux relations entre les castes de la société japonaise médiévale.
Publié par comprendre - dans Cinéma
commenter cet article
6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 20:24
Abraracourcix élevé sur le pavois
Cette image nous est familière : Abraracourcix, le chef du village d'Astérix. Profitons-en pour apprendre une ou deux choses...

Le bouclier sur lequel est levé Abraracourcix est désigné par le nom de "pavois" : ce terme militaire désigne un grand bouclier mais est anachronique pour la période romaine ou celtique puisque ce nom est apparu au XVe siècle pour désigner les boucliers utilisés par les mercenaires venus de la ville de Pavia en Italie.

Historiquement, "l'élévation sur le pavois" désigne un fait précis, celui de désigner un chef en le portant haut dans la foule, placé sur un bouclier, pour que tous l'acclament et le reconnaissent comme chef.

Cette méthode de désignation d'un chef trouve ses origines chez les Francs, célèbre peuple germanique soumis par les Romains.

Seule la désignation du chef se faisait de la sorte et il ne semble pas qu'ils aient été portés en permanence sur leur bouclier. Le personnage d'Abraracourcix n'est donc pas "historiquement" acceptable ;)

Exemples célèbres d'élévation sur le pavois : Pharamond et Mérovée (élévations légendaires), Clovis (509) ou bien, plus surprenant, l'empereur Julien l'apostat (360).

On utilise l'expression "élever sur le pavois" dans la langue française pour désigner, au sens figuré, l'action de mettre quelqu'un à l'honneur.

Pour une illustration de l'élévation sur le pavois :
Pharamond élevé sur le pavois par les Francs"Pharamond élevé sur le pavois par les Francs"
Pierre Henri REVOIL, 2e quart XIXe siècle
Musée national du château et des Trianons, Versailles

 

 

 
Publié par comprendre - dans Vocabulaire
commenter cet article
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 16:44

Un petit jeu très sympa pour finir ce week-end. L'objectif est de protéger une boule blanche attaquée par des boules noires et de l'empêcher de sortir d'un cercle central. Vous "défendez" avec une boule reliée à un élastique. Allez-y franchement, plus vous tapez fort sur les boules "attaquantes", plus vite elles vous laisseront en paix :) Pour information, il y a un boss au 10e niveau, un autre au 20e et après... vous verrez ;)


Publié par comprendre - dans Divers
commenter cet article
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 17:36

Des soldes intéressantes ;)

Zatoichi.jpg

Alors là, bonne surprise ! Chez Leclerc, au milieu de DVD bas de gamme, je tombe sur un DVD (édition simple FR/JAP 5.1) de Zatoichi, film de Takeshi Kitano, à 4€99.

On a vu pire comme promo, hein ;)

Je n'ai pas vu le film. Il s'agit de l'histoire d'un escrimeur aveugle de très haute volée dans le Japon du XIXe siècle.

Ce héro du cinéma populaire a donné lieu à de nombreux films dans les années 60 / 70.

 

 










La pierre et le sabre

undefined



Télescopage des actualités, j'ai commencé il y a quelques jours la lecture de La pierre et le sabre de Eiji Yoshikawa.

Ce livre fait partie des grands ouvrages de la littérature japonaise.

Il raconte l'histoire d'un samouraï (d'un rônin pour être plus juste avec la vérité) qui a vécu au XVIe / XVIIe siècle. Son nom, Musashi, est entré dans l'histoire du Japon féodal en raison du talent de Musashi dans les combats au sabre, d'autant plus qu'il combattait férocement avec deux sabres en même temps. Peu académique, mais rudement efficace ;)

Pour ce qui est du livre, pour l'instant, c'est vraiment excellent ! Tout en étant assez fidèle au Japon féodal, le livre est écrit avec fluidité et simplicité. Pas de moment longuet ou de longues descriptions démotivantes : tout va vite, les situations surprennent souvent, les personnages sont intéressants. On verra si ça se confirme. Si vous voulez tester, Un lien pour le commander en ligne.

 

Publié par comprendre - dans Livres
commenter cet article
28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 16:48
Bienvenue sur le blog de comprendre !

Je change mon blog de plate-forme d'hébergement car je ne suis pas totalement satisfait de l'ancienne sur le plan technique ;) Allez, je ne vous cache rien, voyez donc l'ancienne version du blog de comprendre.

Pour ce premier article, je vais vous proposer deux choses intéressantes que j'ai croisées ces derniers jours. Je ferai mieux sur le plan de l'esthétique dans les jours à venir, je développe, doucement mais sûrement, mon espace sur over-blog ;) Laissez moi une trace de votre visite, ici ou sur mon ancien blog, que nous puissions faire connaissance !

Magazine L'Histoire - Février 2008

Le numéro du mois de février 2008 du magazine "L'Histoire" vient de paraître :
Histoire-022008.jpg
Darwin n’a pas seulement formulé la théorie de l’évolution. Il est au centre d’une des plus grandes révolutions scientifiques et philosophiques de tous les temps. Pourquoi sa théorie a-t-elle fait scandale auprès des chrétiens ? Pourquoi est-ce aux États-Unis que le créationnisme est le plus virulent ?
Et comment s’en sont accommodés les juifs et les musulmans ? Olivier Postel-Vinay, Denis Lacorne, Jean-Pierre Filiu, Jean-Christophe Attias et Jean-Robert Armogathe livrent ici les termes d’un débat souvent bien mal compris en France.

Cliquez ici pour voir le sommaire de ce numéro


Pour l'instant, je ne l'ai pas lu du tout (je suis abonné) puisque je ne suis pas en avance dans mes lectures ! Toutefois, j'ai vu un article assez dense sur le président russe Vladimir Poutine qui retrace un entretien du magazine avec une chercheuse du CNRS responsable du pôle "Russie" au centre d'études et de recherches internationales. Les propos semblent très critiques contre Poutine... Ah bon ? ;)

A la volée, j'ai vu un article sur les "crimes" commis sous les Médicis, un article sur l'âge d'or de Marseille, un article sur les glaciers (et le réchauffement climatique) et puis, évidemment, un grand dossier sur le darwinisme (opposé au créationnisme, on s'en doute au titre de l'hebdo).

Voltaire : le père de l'opinion publique

La dernière émission de Franck Ferrand sur Europe 1 était consacrée à Voltaire et en a dressé un portrait très accessible et agréable à écouter. Pendant 45 minutes environ, Franck Ferrand a "raconté" les affaires judiciaires (Calas, Sirven, Chevalier de la Barre et Lally-Tollendal) dans lesquelles Voltaire était intervenu puis, en compagnie de son invité, a dressé un portrait un peu plus historique de la vie, notamment de la fin de vie, de Voltaire.

A lire le titre, on pourrait s'attendre à une émission littéraire / philosophique casse-bonbon et bien pas du tout ! Chroniques judiciaires, analyse critique du rôle de Voltaire et mise sous un jour favorable de ce grand homme de lettres qui a profondément marqué son siècle.
 
Publié par comprendre - dans Histoire
commenter cet article