Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?
Guy de Maupassant - Yvette
Guy de Maupassant - Contes divers
Guy de Maupassant - Contes du jour et de la nuit
Hermann Hesse - Demian
Hermann Hesse -  Le loup des steppes
Comtesse de Ségur - Les malheurs de Sophie
Pierre Lemaître - La robe de marié
Eric Dupond-Moretti - Directs du droit

Dan Millman - Le guerrier pacifique
 

15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 16:02
Le redémarrage de l'écriture est rude, pour deux raisons :

- Voilà trois semaines que je n'ai pas "planché" sur un thème et la mécanique cérébrale est rouillée. Cela confirme ce que j'avais pressenti il y a quelques mois : on ne peut améliorer ses capacités intellectuelles (synthèse, analyse, démonstration, compréhension...) que par un exercice intellectuel régulier et répété. C'est amusant de voir que le cérébral fonctionne comme le corporel. Le problème immédiat va donc être de s'y remettre. Et vite. L'oisiveté intellectuelle doit probablement être utile à des moments précis de la vie, mais je crains que, d'une manière générale, elle soit un poison séduisant du quotidien. Conclusion : il faut stimuler l'intellect (culture) et le faire produire (réflexion) pour être intellectuellement performant. Et si l'on préfère "se laisser vivre", il suffit d'allumer la télévision et de se laisser bercer par la douce musique du consumérisme bêtifiant. Quelque chose me dit, une lumière lointaine, que ce mode de vie nous fait rater l'essentiel.

- Comme nous en parlions récemment avec
mon ami D. (le premier qui trouve la référence cinématographique cachée dans cette phrase gagne un bol de Tarako) la mobilisation du potentiel cérébral suppose une disponibilité intellectuelle, c'est à dire que l'on ne soit pas happé par des préoccupations matérielles ou conjoncturelles. Il se trouve que le moment n'est pas encore venu pour moi, je reste préoccupé par des soucis purement matériels "post déménagement". Du coup, la concentration n'est pas optimale.

Donc, on va démarrer doucement.

 

Pitou essaye de fuir l'oeil oppressant de sa conscience

 
Une photographie prise sur le vif : un oeil gigantesque (un reportage sur des fourmis) semble regarder avec hauteur et insistance la pauvre Pitou, dans le clair-obscur du doute, qui détourne son regard d'un air gêné et un peu triste. A opposer à :



 
L'Homme fait face à son créateur et soutient son regard avec confiance.


Comme quoi, il vaut mieux être un homme conscient et courageux qu'un félin pleutre noyé dans son pathos. (qui est le connard qui a gueulé "noyé dans sa pâtée" !!! Tu as pourri mon effet conclusif, je te déteste !!!).


PS : le premier qui identifie le second degré dans cet article gagne un second bol de
Tarako, les deux petites filles chanteuses qui vont bien et un beau chapeau rouge pour briller dans les dîners en ville.
 

 

Publié par comprendre - dans Philosophie
commenter cet article

commentaires

Justine et Damien 24/08/2008 13:52

Moi je veux le chat! (alala Damien et ses envies!!!!!)

comprendre 24/08/2008 13:56


Hummm.... non :)


D&D 09/07/2008 01:23

Je suis vraiment trop naze... Je suis à peu près sûr en fait que la référence est une signature que j'utilise fréquemment : "Your Friend... D"... A savoir Dracula ! (la prononciation de cette signature par Gary Oldman chez Coppola était assez culte pour moi ;-) )Allez, cette fois, je l'ai gagné mon bol de Tarako, non ?

comprendre 09/07/2008 12:46


Ayé, we've got a winner ;)


D&D 04/07/2008 15:11

"Mon ami Dodger" ? Avec Thora Birch et Harvey Keitel... Je ne sais pas, je tente le coup. J'avoue que je ne l'ai pas vu ;-)

comprendre 04/07/2008 17:30


Tu tentes le coup ? Ouais, ben tu me raconteras, hein ;) SInon, ce n'est pas du tout la référence attendue ! Tu ne gagnes donc pas ton bol de Tarako :=)


D&D 01/07/2008 03:57

Tu viens de m'offrir mon deuxième éclat de rire de la nuit (et... ma foi... le premier, c'était déjà toi !)...Merci et chapeau bas ;-)Et le bol de Tarako - dont je viens juste de découvrir la puissance d'envoûtement, comme tu as pu voir - à gagner : parfait, sublime !

comprendre 01/07/2008 08:07


Ceci dit, la référence cinématographique court toujours ;)


Antiochus 17/06/2008 10:27

J'attends avec impatience ces diverses photos ... Un symbole maçonnique en haut d'une cathédrale ? je suis très étonné !