Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?
Guy de Maupassant - Yvette
Guy de Maupassant - Contes divers
Guy de Maupassant - Contes du jour et de la nuit
Hermann Hesse - Demian
Hermann Hesse -  Le loup des steppes
Comtesse de Ségur - Les malheurs de Sophie
Pierre Lemaître - La robe de marié
Eric Dupond-Moretti - Directs du droit

17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 19:35

Livre publié en 1981, écrit par un américain, clinicien spécialiste des enfants autistes, dénommé Howard Buten.

Livre Howard Buten quand j'avais cinq ans je m'ai tuéSource : amazon.fr

Avis rapide : très bien, agréable, livre court.

Avis plus long : le narrateur est un enfant qui écrit avec un style très enfantin, compilant fautes de grammaire et inventions de mots. La traduction est plutôt réussie puisque le style initial est conservé, sans lourdeur excessive. Le gamin, Gil, explique comment il s'est retrouvé enfermé dans un centre psychiatrique pour enfants.

"Je suis ici à cause de ce que j'ai fait à Jessica. Je saigne encore du nez mais ça fait pas mal, mais j'ai la figure noire et bleue sur la joue. ça fait mal. J'ai honte."

Gil enchaîne les phrases, parle beaucoup et de tout, de détails insignifiants comme de faits qu'il ne comprend pas. Son récit dérive parfois sur des inventions enfantines dans lesquelles il se bat contre des singes, conduit une voiture jusqu'à Miami, parle avec ses peluches.

Gil est considéré comme un enfant instable, ayant une attitude "sociopathe et destructrice". Mais il est avant tout un enfant, écrasé par un monde qui le dépasse, celui des adultes. Et il n'est pas aussi instable.

Sorti du titre qui est très moyen (comment est-on passé de "Burt" en version américaine à "Quand j'avais cinq ans je m'ai tué" en version française ? Mystère marketing...) et des premières pages un peu déstabilisantes (il faut s'habituer au style et entrer dans l'histoire), le livre est agréable, d'autant plus si l'on accepte de se réapproprier ce point de vue d'enfant.

Je me rappelle avoir vu le film adapté de ce livre : autant ne pas le voir avant d'avoir lu le livre, on perd pas mal. Autant ne pas voir le film, d'ailleurs, pourquoi pas ? Pas sûr que l'on y perde grand chose (et les enfants acteurs n'y sont pour rien).

Quand j'avais cinq ans je m'ai tué - Howard Buten - Seuil (poche) - 207 pages

Publié par comprendre - dans Livres
commenter cet article

commentaires

D&D 30/06/2009 03:00

De deux choses l'une : - soit tu es en train de sauver le pays, et je t'en remercie chaleureusement par avance tout en compatissant fortement ;-)- soit tu es parti vivre en Inde et n'oublie pas d'envoyer une carte postale :-)Bonne semaine, comprendre !

comprendre 30/06/2009 22:46


Ommmmmmmmmm.......... :=) Siddhartha avance. On en reparle.


Viviane 29/06/2009 11:36

Un livre intéressant quand on a envie de "comprendre"Bonne journéeViviane

comprendre 30/06/2009 22:47


Merci de ton passage. Livre assez sympa pour se replonger fictivement dans le mécanisme de pensée d'un enfant.


D&D 19/06/2009 02:55

Ah oui, c'est vrai ! Ta dernière lecture... Et ce charme des inexpliquables traductions de titres : celle-ci vaut de l'or !Pas lu... Alors, je ne serai point long, mais je note, c'est tentant.Bonne fin de semaine, comprendre ;-)

comprendre 19/06/2009 08:43


Et le prochain livre, c'est Siddhartha de Hesse. Survolé, il me semble intéressant (un style rédactionnel épuré). Allez, je vais relancer, bonne journée ;)