Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?
Guy de Maupassant - Yvette
Guy de Maupassant - Contes divers
Guy de Maupassant - Contes du jour et de la nuit
Hermann Hesse - Demian
Hermann Hesse -  Le loup des steppes
Comtesse de Ségur - Les malheurs de Sophie
Pierre Lemaître - La robe de marié
Eric Dupond-Moretti - Directs du droit

Dan Millman - Le guerrier pacifique
 

22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 18:44
Trouvez le frein, stoppez le train ! (1)


Millenium Actress est un film d'animation qui sort du commun, je vous le recommande chaudement !

Je sais que mon ami D&D nous dira "avec 4 000 votes et une moyenne de  7.9 sur l'imdb, évidemment que c'est un chef d'oeuvre" mais je crois qu'il faut dépasser les apparences. Examinons tout cela, voulez-vous ?

J'éviterai de vous parler du superbe "Perfect Blue" que Satoshi Kon avait déjà réalisé il y a quelques années (d'autant plus que depuis il a commis le très décevant "Paprika").

L'histoire est simple : il s'agit de l'interview d'une actrice célèbre du cinéma japonais, désormais agée de 80 ans et vivant retirée du monde ("les livres et son jardin sont ses amis"). Cette interview nous fait voyager à travers la vie de cette actrice, à travers l'histoire du Japon, et à travers l'histoire du cinéma japonais. Oui oui, tout ça à la fois, et ce n'est même pas indigeste !

Qu'est ce qui frappe immédiatement lors du visionnage de cet animé ? La qualité des dessins. Ils sont chargés de détails, mais restent très simples et agréables à l'oeil. Au bout de 25 minutes de visionnage ,j'ai compris que je regardais un chef d'oeuvre. C'est imbécile comme réflexion, n'est-ce pas ? Mais face à une oeuvre de cette qualité, on ne fait que la reconnaître, le doute est très vite dissipé.


Deuxième couche de plaisir, fort pour moi, le film survole l'histoire du Japon ! Bonheur de trouver des références à la période des guerres civiles, à l'époque Meiji, au Japon sous les bombes américaines, à la Mandchourie, à la période de reconstruction. Tout cela est distillé très simplement, on est dans "un film" qui retrace la carrière d'une actrice, il ne s'agit pas d'une fresque historique.


La "légereté" de ce film d'animation vient du fait que le spectateur est très vite "jeté" dans une succession d'univers cinématographiques/historiques, sans avoir été informé de ce qui allait se passer. Les personnages secondaires nous accompagnent et passent d'un film à l'autre avec une certaine malice ou une admiration nostalgique. J'ai apprécié le jeu induit par les transitions, leur qualité. J'ai aimé le commentaire sur le fait qu'un costume utilisé dans la scène ne correspond plus à l'époque dans laquelle on se situe.


On va vite, on traverse les époques ainsi que la vie de cette actrice, poursuivant sans relâche un mystérieux inconnu dont elle est amoureuse. Mais qu'est donc cette actrice qui transcende les âges ? L'incarnation d'un personnage intemporel, héroïne pleine de sagesse en quête de bonheur ? Par certains côtés, j'ai eu l'impression de relire la trame du mythe du champion éternel de Michaël Moorcock (un champion, un compagnon, un amour).

Et puis la musique ! Pas de dissonance, les thèmes sont classiques. C'est agréable d'être aussi bien accompagné : de la bonne musique, des images soignées, une histoire intelligente, un fond nostalgique s'appuyant sur une double dimension historique (le Japon et le cinéma).

Une fois encore, le cinéma d'animation démontre que les dessins animés ne concernent pas que le jeune public.

Pour nous autres occidentaux, je souligne l'existence de références culturelles fortement nippones mais dont l'ignorance ne dénature en rien la compréhension du film. Je vous prends par la main et vous signale par exemple l'apparition fugitive du Mont Fuji, une allée de cerisiers en fleur, des nénuphares, et des drapeaux impériaux nippons.

Peut-on espérer qu'un jour, au détour d'un succès planétaire, ces perles artistiques puissent être diffusées sur un grand média national ? Je rêve de Millenium Actress diffusé en version originale sous-titrée sur TF1. Ou même France 2. L'eau aura coulé sous les ponts d'ici là...

A voir, donc, Millenium Actress de Satoshi Kon, en vente à Auchan pour le prix ridicule de 5 euros.

Millenium Actress - Trailer


(1) : référence cinématographique inside. Un bol de Tarako pour le premier qui la découvre ! Attention, c'est pas facile...

Publié par comprendre - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

plumedoie 24/10/2008 19:08

Cool les images sont là ce soir!!Passe un doux WE Bisous

comprendre 26/10/2008 01:44


Ne te retourne pas, mais il y a une femme nue à la fenêtre ! :)


suffolk/poteet 24/10/2008 14:24

je ne suis pas très manga, pourtant j'aime beaucoup le style japonais, d'une part parce que mon peintre favori manet avait une collection ahurissante d'estampes japonaises dans sa cuisine et d'autre part parce que j'aime les choses simples, lorsque l'on regarde une oeuvre réalisé par un japonais ou un chinois, je prends par exemple l'image d'un poisson dans l'eau: l'eau n'est pas représenté, on sait  que le poisson est dans l'eau grace aux mouvements données au corps du poisson, c'est la seule peinture que je connaisse ou le vide est une couleur...mais ça ne vaut pas les peintures que l'on voit sur les restes des murs de pompei , les habitants connaissaient déjà le principe de la perspective alors qu'en europe ils en étaient à leur balbutiements en matière de peinture... bon je m'arrête là sinon j'ai pas fini...Un petit ps quand même:Poteet est un personnage de bandes dessinées qui apparaissait dans les journaux des années 50 au états unis, je ne suis pas d'origine US, la famille de mon père était espagnole (pampelune) et la famille de ma mère est anglo saxonne...:0010:

comprendre 26/10/2008 01:47


Merci de ta visite. J'apprécie également la simplicité dans la peinture, asiatique ou non d'ailleurs ;) Bien noté pour ton nickname !


damien59 24/10/2008 10:18

Salut comprendre, je n'ai pas encore eu l'occasion de voir ce film d'animation.Il y'a de cela quelques années, je me rappelle en avoir vu un qui m'avait marqué : le tombeau des lucioles, c'était sur arte!Je ne vais pas trop en faire l'évocation , tu connais sans nul doute.Je viens de découvrir sinon qu'on pouvait programmer la publication de ses articles sur overblog (ce qui a enragé Justine... vu qu'elle attendait la nuit du 23 la publication de mon dernier article).Bon week-end à toi, le temps sur Dunkerque est vraiment pas terrible mais on fera avec...à très bientôt !

comprendre 26/10/2008 01:49


Perso, les lucioles m'ont gonfflé... Je pensais que les animés étaient bien plus "connus" chez les cinéphiles ou les amateurs de la culture jap, il semblerait que ce ne soit pas vraiment le cas. A
creuser, il y a de belles choses. Il fait beau par chez moi... avant une semaine pourrie !


D&D 24/10/2008 02:39

Une fois encore, tu m'as fait m'étouffer de rire, avec la citation imdbesque...Certes, j'ai survécu, mais l'attaque fut presque fatale :-)Sinon, je n'ai jamais vu un manga de ma vie, je crois bien. D'une manière générale, je ne me suis pas encore penché sur l'animation. Rien contre, bien au contraire, mais ce n'est pas mon urgence intime, à ce jour.Au moins, en découvrirai-je donc un peu chez toi ;-)

comprendre 26/10/2008 01:53


L'imdb dit le vrai.
"ce n'est pas mon urgence intime" : attention aux préjugés ;) Mais je peu comprendre que tu souhaites finaliser certaines filmo d'auteurs qui te sont chers.
Pas sûr que j'en reparle chez moi, tu dois te rappeler que la critique ciné et moi...


plumedoie 23/10/2008 16:27

Il y a plein d'espaces blancs...il doit manquer quechose!!!je reviendraiBisous

comprendre 23/10/2008 17:56


Des images capricieuses ;) C'est réglé ! Bisous