Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?
Guy de Maupassant - Yvette
Guy de Maupassant - Contes divers
Guy de Maupassant - Contes du jour et de la nuit
Hermann Hesse - Demian
Hermann Hesse -  Le loup des steppes
Comtesse de Ségur - Les malheurs de Sophie
Pierre Lemaître - La robe de marié
Eric Dupond-Moretti - Directs du droit

Dan Millman - Le guerrier pacifique
 

11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 14:01

Statue de Laïka à MoscouMonument commémoratif - Moscou

Il y a un an, le 12 avril 2008, était dévoilée un monument dédié à Laïka, le premier être vivant à être allé dans l'espace. Une occasion de se rappeler cet évènement de la conquète spatiale.

Laïka dans l'espace : la une du New Yok Times


Il y a près de 50 ans, le 3 novembre 1957, l’'Union Soviétique envoya, à bord de l’'engin Spoutnik-2, le premier être vivant terrien dans l’'espace, une petite chienne fox terrier du nom de Laïka.

Une de Paris Match : le voyageur de l'espace

Laïka dans sa capsule

 Schéma de Spoutnik-2



         























Un mois après le lancement du premier satellite artificiel, Laïka est l'’actrice principale de cette deuxième victoire soviétique sur les Etats-Unis dans la course à l'’espace.

Laïka a été sacrifiée pour la gloire de son pays car il n'a jamais été prévu qu'elle puisse revenir en vie sur terre. La version officielle prévoyait que de la nourriture empoisonnée devait lui épargner de mourir sous l'’effet de la chaleur lors du retour de Spoutnik-2 dans l'’atmosphère. Or, la chienne est morte près de sept heures après le lancement du satellite en raison d’'une défaillance du système de régulation thermique.


Avec Laïka, l’'aventure spatiale prend une nouvelle dimension, celle des vols habités.

Monument russe de la conquète des étoiles
Laïka appartient, comme Gagarine ou Armstrong, à la glorieuse histoire de l'’Homme dans sa conquête des étoiles.

Publié par comprendre - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Jack 15/08/2015 14:21

Ce qui est révoltant, c'est qu'elle est morte pour rien : l'envoyer n'était rien d'autre qu'un acte barbare et inutile : il fallait absolument un événement pour l'anniversaire de la révolution et il fallait aussi rester devant les Américains dans la course à l'espace. On pouvait attendre que "Spoutnik 3" soit au point et que le système de retour soit prêt mais ça ne coïncidait pas avec le calendrier de la propagande. Cet acte barbare n'est qu'une parenthèse odieuse de l'histoire de la conquête spatiale, parenthèse non pas dans la mesure où on doit oublier Laika mais dans la mesure où ça n'a absolument rien apporter scientifiquement. Ce n'est pas sur ce monument qu'est la place de Laika : elle mérite un monument à elle seule comme martyre de la proppagande.

comprendre 16/08/2015 17:08

Merci pour ce commentaire. Par contre, un monument pour les martyrs de la propagande, cela risque de faire un peu plus de monde que la seule Laïka.

Viviane 13/04/2009 19:11

Pauvre petite chienne, elle méritait bien cette sculptureJ'étais à Moscou un peu plus tard et ces expériences étaient un peu "tabous"Bonne soiréeBisousViviane

comprendre 13/04/2009 19:20


Les expérimentations (technologiques) ont aussi conduit à la mort de plusieurs scientifiques soviétiques. Les bases de données spécialisées recensent quelques accidents meurtriers. Merci de ton
passage !