Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2015-2016

Michel Winock - François Mitterrand
Paolo Coelho - Véronika décide de mourir
J.J. Rousseau - Les rêveries du promeneur solitaire
Albert Camus - L'étranger
Aldoux Huxley - Le meilleur des mondes
Gustave Flaubert - Bouvard et Pécuchet
Pierre Jovanovic - Enq. sur l'exist. des anges gardiens
Emile Zola - La faute de l'abbé Mouret
Hector Malot - Sans famille
Umberto Eco - Le nom de la rose
Patrick Haimzadeh - Au coeur de la Libye de Kadhafi
Nicolas Hénin - Jihad academy
Stephen King - 22/11/1963
Col. Etienne Sesmat - Les deux affaires Grégory
Paul Veyne - Quand notre monde est devenu chrétien

 

28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 19:26

 

Le 06 février 2010, je vous proposais sur mon blog un article relatif à l'amputation au néolithique : en 2005, l'INRAP avait en effet découvert à Buthiers-Boulancourt (France, Seine-et-Marne) le squelette d'un homme âgé ayant subi, il y a 7 000 ans, et y ayant survécu, une amputation volontaire de son avant-bras gauche.

 

Le 13 août 2011, je revenais vous parler de cette découverte pour illustrer une mienne hypothèse, exprimée à la fin du premier article, selon laquelle l'amputation au néolithique ne s'était certainement pas improvisée et qu'elle avait probablement été précédée par une pratique vétérinaire expérimentale.

 

Et bien retournons-y à cette amputation au silex, non par sadisme, mais puisque l'un des épisodes des experts du passé diffusé sur universcience.tv concerne justement cet "homme à l'humérus amputé"

 

 


Cliquez sur l'image pour voir le documentaire (6'27) sur le site d'universcience

 

Vous constaterez que nous nous étions dit énormément de choses à l'époque. C'est sympa de voir ces différents éléments dans un reportage vidéo, d'où ce troisième article sur le sujet.

 

On apprend que l'individu amputé a bénéficié d'une inhumation peu fréquente pour l'époque : une grande fosse, profonde, des effets personnels de valeur (pic en silex, hache en schiste) laissés au défunt... L'archéologue (prolifique) Cyril Marcigny semble penser que c'est parce qu'il était quelqu'un d'important que l'homme a bénéficié de l'amputation. Là non plus nous n'en saurons sans doute jamais rien, mais le contexte de l'inhumation rend probable cette hypothèse, bien plus sûrement que l'idée que j'en avais à l'origine, à savoir que l'homme avait été traité avec égard lors de son inhumation justement du fait d'avoir été le "survivant" d'une amputation.

 

Publié par comprendre - dans Histoire
commenter cet article
24 avril 2016 7 24 /04 /avril /2016 15:17

Un exemple de bon film flingué par son scénario ? Enfant 44

 

Tom Hardy dans "Enfant 44"

 

Plutôt bien joué (pour les personnages principaux), globalement bien réalisé, avec de belles images, assez réalistes côté décors et costumes.

 

Et puis un scénario imbécile qui fait qu'au final je n'en retiens rien, ou presque. Mention spéciale pour le trait excessif sur les méchants soviétiques (on délaye à outrance quelques vérités sur la surveillance/paranoïa et sur les crimes passés sous silence pour des motifs politiques). Et des personnages secondaires quasi-inutiles et inintéressants.

 

Il faudrait voir ce qu'il y avait dans le livre pour comprendre si c'est l'adaptation qui est ratée ou si c'est le livre lui-même qui portait le ver malicieux.

 

Je me suis retrouvé devant ça en découvrant avoir gratuitement accès à canal plus (une promo sûrement) ce qui m'a conduit à satisfaire ma curiosité de voir comment avait été traité le sujet intéressant sur le papier, mais très éthéré dans le film, de la série de meurtres de l'ogre de Rostov.

 

C'est irritant, je suis sûr qu'il y avait mieux à faire que de sortir quelque chose d'aussi faible, mais néanmoins "pas mal", avec un casting aussi large, des moyens, du fond, de la technique...

 

Pour aller plus loin :
Critique en ligne sur le site de télérama

Publié par comprendre - dans Cinéma
commenter cet article
31 mars 2016 4 31 /03 /mars /2016 16:06

 

Souvenirs du 15 août

 

 

 

Publié par comprendre - dans Divers
commenter cet article
22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 20:17

Douleur... Celle de reprendre la mise en page avec le nouvel outil de publication d'overblog... On va se faire violence un peu sinon on n'y arrivera jamais, hein :)

 

Un coucou donc, fugace, histoire de dire que la vie en vrai prend pas mal de temps (trop pour des bêtises d'ailleurs) et que les loisirs "de distraction indispensable" ont totalement envahi le temps libre.

 

Et si le vrai défi c'était de s'y remettre ?

 

Non, je reformule : Et si le vrai défi c'était de trouver le courage pour s'y remettre ? Se reconcentrer, rechercher, valoriser, s'enrichir, produire.

 

"Se remobiliser" on dit dans la vie artificielle dans laquelle je m'immerge 8 heures par jour. D'ailleurs on y parle d'atelier de remobilisation, forcément, un "atelier", ça donne une impression de travail (ou de bricolage), que l'on se regroupe dans un garage/appenti/hangar pour y bricoler "on ne sait quoi" histoire de s'y mettre à nouveau ("re") avec concentration et détermination (mobilisation). Oui mais pour faire quoi, pour aller vers quoi ?

 

Et si le vrai défi c'était en fait de savoir où l'on veut aller pour pouvoir s'y remettre ?

 

Publié par comprendre
commenter cet article
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 06:25

Il y a deux jours, j'ai découvert la plateforme padlet.com qui permet de créer et de partager des publications, y compris en mode collaboratif, sur internet.

 

Le mode de création, qui se réalise via un mur, est très intuitif : on travaille en faisant glisser du contenu (images, vidéos, sons...), on crée librement des blocs de texte, on les déplace selon nos envies.

Et si nous testions un article interactif ?

Je découvre complètement mais je suis séduit par cette liberté, bien moins encadrée sur le plan technique que la publication de billets sur un blog, et qui permet en plus de donner le droit aux visiteurs (à vous donc) d'ajouter ses propres contributions ou de modifier celles existantes.

 

Comme j'ai bien envie de tester ce que propose padlet mais sans pour autant quitter le cadre "blog" ou pouvoir directement intégrer quelque chose ici, je vous invite à consulter le mur que je viens de créer et sur lequel je vous propose que nous échangions sur les rêveries du promeneur solitaire de Rousseau. Vous ne connaissez pas l'oeuvre, vous avez peur de dire des âneries ? On s'en moque, je la découvre aussi et on peut parfaitement échanger des informations sur le sujet sans pour autant être des spécialistes ; libres à vous, donc, de venir contribuer doctement ou en partageant simplement vos quelques découvertes sur le sujet (liens, images, impressions...).

 

Notez bien qu'à la date de la présente publication le mur ne comporte pas beaucoup de contenu : je l'actualiserai au fur et à mesure de mes propres découvertes sur l'oeuvre, il ne faut donc pas hésiter à régulièrement aller voir sur place ce qui se passe !

 

Si tout va bien, cela se passe ici :
http://fr.padlet.com/comprendre/8i1lqj091on8

 

Publié par comprendre - dans Livres
commenter cet article