Déco...

Recherche

Lecture en cours

 

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?

26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 04:48
Franck Donnie Darko Rabbit

Publié par comprendre - dans Cinéma
commenter cet article
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 10:14

Avis sur le dessin animé "Les ailes grises" (Haibane renmei)

Générique d'ouverture de "Les ailes grises"


Mon avis en bref : c'est beau, agréable, magique mais cela manque un peu de "punch".

Mon avis plus long :

DVD les ailes grises Haibane RenmeiBeau packaging, même pour l'édition qui n'est pas digipack
Pas trop cher, 19,99 € en ce moment (chez Amazon par exemple)


Avant toute chose, ne cherchez pas à en savoir trop long sur l'histoire, sur le "background" du dessin animé, il faut vous conserver la surprise. Le visionnage du générique, ci-dessus, devrait vous donner un aperçu de ce vers quoi "Les ailes grises" vont vous conduire : des paysages verdoyants, des visages souriants, des gens solidaires, un village de pierre dans un cadre champêtre. Vous allez me dire que c'est super, il n'y a plus qu'à coller les gamins devant et partir chatter sur MSN alors ? Ben non, les enfants je ne suis pas sûrs qu'ils comprennent tout et les 13 épisodes de la série comportent quelques passages susceptibles de heurter la sensibilité des plus jeunes. Rien de très "heurtant", mais un peu impressionnant. Car sous ses aspects "féeriques", le monde des ailes grises et aussi celui du cheminement vers la rédemption, celui qui doit permettre de sortir du cercle des péchés. Oh mon Dieu, un dessin animé catholique ! Pas vraiment, les thèmes judéo-chrétiens existent dans ce dessin animé, pour sûr, mais l'oeuvre ne constitue pas un message religieux ou une quelconque démarche évangélique. C'est plutôt une réflexion morale sur l'être et sa relation à autrui.

Illustration les ailes grises haibane renmei
La série est courte, donc l'histoire est assez condensée : je regrette les longues périodes d'interrogation, fortes, qui se soldent par une explication "feu d'artifice", en quelques minutes, le tout bouclé par un "domo arigato" et un passage à autre chose. Autre point négatif, le côté peu réaliste de la situation initiale : là où nous exploserions en mille questions pour comprendre, rien du tout, que dalle, on parle de détails insignifiants mais surtout pas de l'essentiel. Personnellement, ça m'a frustré ;) C'est pas le tout de se laisser porter par des musiques magnifiques, intenses, par des décors sereins, des éoliennes qui tournent lascivement, des habitants qui travaillent à la boulangerie ou dans l'horloge, encore faut-il attaquer un peu la bête au corps et y donner un peu plus de peps, de punch. Il faut dire que le personnage principal il n'en a pas du punch. Limite insupportable... (c'est mon avis et je le partage complètement).

Illustration les ailes grises haibane renmei
Bref, le tout laisse une impression agréable, donne à l'esprit un peu de hauteur cotonneuse, introduit un peu de magie dans notre quotidien, mais laisse malgré tout un petit goût d'inachevé, d'interrogations mal éclaircies. A voir, sans aucun doute, surtout pour les non habitués des animés japonais, mais tout en sachant qu'il existe un "plafond qualitatif" dans cette oeuvre, bridée bien malgré elle (aile ?) par sa taille réduite (13 X 24 minutes).

Publié par comprendre - dans Cinéma
commenter cet article
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 07:00


Gabriel's Oboe


Publié par comprendre - dans Cinéma
commenter cet article
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 05:21

Générique de fin des épisodes de Paranoia Agent

Publié par comprendre - dans Cinéma
commenter cet article
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 08:10


D'aucun dirait que c'est à Noël qu'on offre des cadeaux, pas au nouvel an...

Je répondrai à d'aucun que c'est un pisse-froid et qu'il ferait mieux de s'occuper de ses affaires !



Mon cadeau pour 2009 est 10 minutes d'un chef d'oeuvre du cinéma français. Il ne m'en faudrait d'ailleurs pas plus pour que j'affirme que ce film est celui que je considère comme le meilleur film qu'il m'ait été donné de voir. Et oui...

Ainsi, je vous propose un extrait du film LA MAIN DU DIABLE de Maurice Tourneur, réalisé en 1943, et mettant en scène l'excellent Pierre Fresnay.


La main du diable - Maurice Tourneur

J'espère que vous aurez apprécié ces quelques minutes... ;)

Publié par comprendre - dans Cinéma
commenter cet article