Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?
Guy de Maupassant - Yvette
Guy de Maupassant - Contes divers
Guy de Maupassant - Contes du jour et de la nuit
Hermann Hesse - Demian
Hermann Hesse -  Le loup des steppes
Comtesse de Ségur - Les malheurs de Sophie

11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 17:46

Venus de Milo encordée
Du 7 mai au 31 août 2009, le musée du Louvre accueille une exposition photographique intitulée "Le Louvre pendant la guerre. Regards photographiques 1938-1947".

L'occasion de se rappeler que les oeuvres d'art, et principalement leur conservation, sont une des préoccupations d'une nation en guerre.

Le document photographique ci-dessus, extrait de la plaquette de presse de l'expo, porte pour titre "La Vénus encordée". Encordée, entravée... La vénus de Milo a été, comme beaucoup d'autres oeuvres, "mise au vert" pour garantir sa sécurité lors de la seconde guerre mondiale.

Retour de la victoire de SamothraceRetour de la victoire de Samothrace

Ci-dessus, le retour de "La victoire de Samothrace" au musée du Louvre en 1945 : comme la Vénus de Milo, la Victoire était partie dans l'Indre, au château de Valençay, pour y être préservée tant des pillages que des bombardements. Si j'en crois wikipédia (hum hum), voici un des extraits des mémoires de Van der Kemp qui avait en charge le dépôt de ces oeuvres :

"À peine arrivé en zone libre, on me confia le dépôt de Valençay. C'est-à-dire la responsabilité de les trésors entreposés dans caves du château, propriété du duc de Valençay, qui l'habitait (...) Il y avait la Victoire de Samothrace, la Vénus de Milo, les Esclaves de Michel-Ange, tout le musée Camondo, les musées Cognacq-Jay, Guimet, d'Art Moderne, de Fontainebleau; plus les collections Rothschild, David-Weil et d'autres de même importance, emmenées là en camions par les soins des musées nationaux."

On pourra également lire, dans un article du nouvel observateur, le périple de Mona Lisa.

A la fin de la guerre, le discret château de Montal, situé dans le Lot (commune de 200 habitants), est devenu pendant quelques mois un très haut lieu culturel français ;) Tout était dans des caisses, d'accord, mais tout était à Montal !

Le catalogue de l'expositionLe catalogue de l'exposition - 25 €

Publié par comprendre - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

D&D 23/05/2009 01:55

Je ne dis pas non, mais ce ne sera pas simple : faudra déjà que j'y vois plus clair moi-même :-)))Il me semblait bien que tes vacances arrivaient à leur terme. J'espère qu'elles ont été heureuses. Et profite bien de ces deux jours. Disons... Comme deux jours bonus, plutôt que comme les deux derniers ;-)

comprendre 23/05/2009 01:59


Je vois, cher Monsieur D&D, que vous jouez déjà le jeu de la transparence en publiant une adresse mél valide... Pourrions-nous essayer d'y voir plus clair... ensemble ? Des vacances marquées
par "Il était une fois dans l'ouest", une grosse grosse claque. Vu trop petit, oublié trop vite. Quel panard ! Bon, je vous recontacte ;)


D&D 23/05/2009 01:35

lolMais je crois que mon inconscient t'as entendu : j'ai pas arrêté de bosser finalement.Ce que c'est que d'être bassement matérialiste, quand même !Heureusement que j'ai un ami cultivé qui a de saines lectures pendant ce temps ;-)Bon week, mister comprendre !

comprendre 23/05/2009 01:48


Bon week-end, certes, mais il sonne la fin des vacances (putain, on se croirait dans un Pagnol). Retour au charbon Lundi matin. J'aimerais bien avoir une discussion de fond avec toi, un jour, sur
l'activité professionnelle. Oh, pas d'égal à égal, bien entendu, mais juste pour croiser nos visions.


D&D 21/05/2009 01:50

Comme on dit : "on pense pas à y penser" à ce genre d'aventures... Ce devait être cocasse.Sinon, tu sais quoi ?J'en ai ma claque ! Demain, je crois que je ne vais pas bosser du tout et pas allumer l'ordi non plus. (Un double révolution pour un PDG de multinationale de ma trempe :-))) )Passe de bonnes journées.A + ;-)

comprendre 21/05/2009 14:24


Mais tu n'y penses pas, mon pauvre D&D, tu risquerais d'y perdre de l'argent ! Le début de la déchéance tout ça, ntt ntt ntt... Remarque, moi, à deux heures du mat, je crois que j'étais en
pleine lecture d'un "Pierre Bellemare" (genre histoires extraordinaires). Déchéance économique, déchéance culturelle... Heureusement que Nicolas (et l'HADOPI) vont remettre de l'ordre dans tout ce
merdier ! Merci de ta visite :) comprendre