Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?
Guy de Maupassant - Yvette
Guy de Maupassant - Contes divers
Guy de Maupassant - Contes du jour et de la nuit
Hermann Hesse - Demian
Hermann Hesse -  Le loup des steppes
Comtesse de Ségur - Les malheurs de Sophie
Pierre Lemaître - La robe de marié
Eric Dupond-Moretti - Directs du droit

Dan Millman - Le guerrier pacifique
 

10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 14:03

 

Bonne idée que celle de permettre à tous de visiter virtuellement l'exposition du Musée d'Arles consacrée aux trésors de la ville antique.

 

L'exposition "César, le Rhône pour mémoire" présente le résultats de 20 années de fouilles archéologiques, dont beaucoup de pièces issues de l'archéologie sous-marine menée dans le Rhône.

 

Pièce maîtresse de l'exposition, le buste de Jules César dont nous avions parlé sur ce blog lors de la publicité de sa découverte.

 

Arles antique - Buste de Jules César
Arles Antiques - Embouchure
Arles Antiques - Orient

Arles Antique - Le captif

Audio guide - Le captif (durée : 6'44)

Source : cesar-rhone.fr

Arles antique - Espace video Arles antique - Rhône Arles Antique - Archi

 

La visite virtuelle mérite le coup d'oeil et même si tout n'est pas parfait, la scénographie et la qualité technique de l'application développée nous permettent de passer quelques dizaines de minutes très agréables.

 

La visite virtuelle : cliquez ici

 

Crédits photographiques : comprendre / cesar-rhone.fr / Media pixel solution

 

Publié par comprendre - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

D&D 30/07/2011 01:22



Merci pour le lien sur Nemours, je vais aller voir ça.


En espérant que t'as quand même un week-end : bon week-end ;-)



comprendre 06/08/2011 13:07



Chargés, les week-end ! Merci de ton passage !



D&D 28/07/2011 02:18



J'aimerais bien la voir en vrai. Si elle ne "monte" pas à Paris, je tâcherai de tenter le coup à Arles, il peut m'arriver d'y passer.


J'en profite pour te demander : c'est bien ce qu'il y a à Nemours sur la préhistoire ?



comprendre 28/07/2011 20:48



A peu près sûr qu'elle monte ;)


Nemours (Seine-et-Marne) : pas vu, (et pourtant j'aurais pu...), j'aurais tendance à dire non mais y'a des photos pas mal là.


Merci pour ton passage, je cours cette semaine, pfiou... A plus !



Cratès 11/07/2011 11:01



Je suis allé voir l'exposition il y a quelques mois. Des pièces extraordinaires, des maquettes epoustouflantes de réalisme, (jusqu'aux attitudes et expressions des personnages). Une question
cependant : pourquoi le buste de César, la pièce maitresse, est-elle  placée dans la grande salle au milieu des autres élements, sans distinction particulière ?


Un magnifique musée, la visite virtuelle est une réussite !






comprendre 23/07/2011 13:27



Tu as de la chance d'avoir vu l'expo en vrai. Il est question que celle-ci soit déménagée (temporairement) à Paris "dans un grand musée" (Louvre ?) pour permettre de lui donner une aura
proportionnelle à l'intérêt que présentent ces pièces du point de vue archéo. Tu t'interroges sur le peu de mise en valeur du buste de César : mon avis est que la scénographie d'une expo est
toujours contestable. Dans le cas présent, il me semble que le buste est assez subtilement mis en valeur dans cette dernière pièce puisqu'il "trône" à la fin du parcours du visiteur, sous une
grande image (un peu sombre) du regard impérial, immédiatement après le passage en revue des autres grandes pièces de l'expo (dont le bronze du captif que j'ai, à titre perso, pris l'initiative
de mettre en avant). Si tu considères que le visiteur amorce la boucle du retour tout de suite après le buste, c'est une sorte de "point culminant" de la visite. On annonce au visiteur qu'il va
en prendre plein les mirettes dans cette salle (confrontation brutale avec une statue divine à l'entrée de cette dernière salle) et qu'il terminera sa visite avec le buste (regard au fond de la
salle). La visite ne se termine pas avec le buste, c'est matériellement inexact, mais c'est vrai du point de vue de l'importance des œuvres exposées, leur importance recommence à décroître du
point de vue grand public. Sympa la photo du légionnaire, Arles est en train de se réapproprier son histoire et il y a encore sûrement beaucoup de choses à retrouver de l'autre côté du fleuve, la
"jumelle" oubliée/perdue depuis 2000 ans.