Déco...

Recherche

Lecture en cours

 

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?

10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 04:55

 

Le Conseil pour la diffusion de la culture économique a élaboré un test pour permettre d'évaluer les connaissances en économie puis l'a soumis à un panel de français. Le bilan n'est pas excellent...

 

La note moyenne obtenue est en effet de 8,3 / 20, la catégorie sociale la plus diplômée (2e ou 3e cycle) , qui obtient les meilleurs scores, atteint une moyenne de... 10,5 / 20 !

 

Bref, y'a du boulot !

 

Pièce de 1 euro de la SlovéniePièce de 1 euro de la Slovénie

 

 

Une version 2 du test est disponible en ligne : cliquez ici pour passer le test Kezeco

Ce quizz sur l'économie est constitué de 27 questions, il faut compter un peu plus de dix minutes pour le faire en entier. A l'issue du questionnaire, il faut entrer ses coordonnées (utilisez des coordonnées bidons pour éviter le fichage) et son adresse mél (une adresse temporaire) à laquelle vous sont immédiatement envoyés vos résultats et le corrigé.

 

J'ai passé le test : les questions sont d'un niveau moyen de difficulté, nécessitent une culture économique correcte et un peu de réflexion. Il parait que je suis "un crack"... s'ils le disent ;)

 

Publié par comprendre - dans Actualités
commenter cet article
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 20:01

sarkozy

nixon

 

Ah oui, vous savez, moi y'a un vieux film que j'aime bien : Les hommes du président d'Alan J. Pakula.

 

C'est l'histoire de deux journalistes qui parviennent à prouver que leur président est impliqué dans une histoire vraiment pas nette.

 

Liliane

Woerth

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais alors très trouble. Et parfaitement illégale.

---

 

Selon "Le Canard enchaîné", Sarkozy supervise l'espionnage de journalistes

Le contre-espionnage a bien enquêté sur les fuites dans la presse

Les petites et grandes approximations d'Eric Woerth

Après "Le Monde" et "Le Point", Mediapart déplore un vol d'ordinateurs

Karachi : le parquet fait appel de la décision du juge d'enquêter sur de possibles rétrocommissions

 

---

Alors ça met une belle pagaille à la présidence.

 

Pakula

 

Une fiction bien imaginée, assez originale. Je ne sais plus trop comment ça finit par contre.

 

Publié par comprendre - dans Actualités
commenter cet article
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 10:00

Un article publié sur Le Monde.fr qui nous donne quelques informations sur la médecine de guerre pratiquée, peut être de manière un peu précipitée, sur les blessés haïtiens.

A Port-au-Prince, des amputations par milliers...
sous la plume de Annick Cojean, 30 janvier 2010

Extrait : Sophie Grosclaude, une jeune chirurgienne orthopédiste française, engagée dans la Chaîne de l'Espoir, opère à la clinique Lambert, à Pétionville, dans la banlieue de Port-au-Prince. Elle non plus ne mâche pas ses mots. Elle revient "effarée" d'une discussion avec un chirurgien américain rencontré à l'hôpital israélien, qui pliait bagages. "Je lui racontais que pour réparer les fractures, je faisais exactement comme en France, en posant des clous et des fixateurs externes dont on dispose désormais en grand nombre." Et alors ? "Il trouvait ça fou ! Il me disait: “A quoi bon ? Ce pays est trop pauvre. Il n'y aura pas de suivi médical sérieux de vos patients. C'est tellement plus simple de les amputer. C'est propre, définitif…”"

Je crois que la question de fond, celle de la pratique d'une médecine de guerre ou d'une médecine à l'occidentale, se pose assez justement, même si l'article semble en douter.

Publié par comprendre - dans Actualités
commenter cet article
13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 01:05


oh

Une étude, parue dans la revue scientifique PLOS One de novembre, démontre que, chaque année, 40 % de l'alimentation disponible aux Etats-Unis est jetée. Ce gâchis entraîne la dilapidation d'un quart de l'eau douce consommée annuellement dans le pays (utilisée pour produire ces aliments) et de l'équivalent en énergie de 300 millions de barils de pétrole par an.


La suite : "Pourquoi le monde gaspille autant de nourriture" par Gaëlle Dupont.

Publié par comprendre - dans Actualités
commenter cet article
7 novembre 2009 6 07 /11 /novembre /2009 22:00
Transition !

D'autres que nous s'interrogent sur leur identité nationale, comme quoi le sujet n'est pas uniquement français. Mais qui en doutait ?

Prenons l'exemple des Russes.

L'extrême-droite et la xénophobie sont très présentes en Russie. Au risque de choquer, je crois que c'est normal.

Explication : les Russes ont été dépossédés de leur histoire par des dictatures successives (multiformes). Le peuple russe (et au-delà de lui, la "reconstruction" de son identité) doit digérer les phases sombres de son histoire avant de pouvoir s'élancer vers son futur. Or, cette dynamique de réappropriation populaire est entravée tant par la main mise de l'oligarchie politique et économique russes que par le réel historique (globalisation, pour faire simple).

Cette situation (en résumé : la transition historique "entravée") porte en elle les germes d'un rejet, d'un repli sur soi pour permettre de se reconstituer, de se réidentifier et de définir ses marques. Ici naissent les tentations de retour en arrière (la nostalgie de l'ère soviétique, où la nation était personnifiée par le bolchévisme) ou, tout aussi inquiétant, le rejet global de la société moderne : rejet de l'étranger, rejet de la culture occidentale (car dominante ou parce que niant l'autre ?), rejet des cadres institutionnels, politiques, culturels ou économiques modernes.

Illustrons, voulez-vous ? Je vous présente un groupe russe néo-nazi, M8L8TH. Voyez donc le clip musical que je vous soumets : les images utilisées font référence à une bataille des Russes contre une invasion des chevaliers Teutons. Quoi de plus "structurant" pour une nation que de devoir faire face à un danger extérieur qui cherche à soumettre, voire à détruire, le peuple implanté sur le territoire à conquérir. Et bien, le groupe M8L8TH utilise, en référence, ce combat et glorifie l'identité russe... contre l'extérieur (comme nous l'avons fait, nous aussi, pour l'histoire française : Alésia, Poitiers, Valmy, Verdun). On pourrait donc s'en arrêter là, le nationalisme, mais ce serait oublier que le groupe va bien plus loin et s'affiche clairement néo-nazi. De l'identité à la race ? Et oui, c'est le risque. D'où l'intérêt d'en discuter !

M8L8TH - Родный Мой Край

Je vous laisse à vos réflexions mais, pour nous limiter à une approche musicale, il me faut reconnaître que le style musical pratiqué, que l'on désigne sous le terme de NSBM (National Socialist Black Metal), fait émerger de très très bonnes productions, qui renouent avec le true black metal, en le teintant légèrement de paganisme. On citera pour illustration les allemands de Nargaroth (grosse claque, en son temps, avec l'album "black metal ist krieg"), les ukrainiens de Nokturnal Mortum, les russes de Temnozor ou les ukrainiens de Drudkh (excellents !).

Publié par comprendre - dans Actualités
commenter cet article