Déco...

Recherche

Lecture en cours

Lectures 2017

Paul Veyne - Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?
Guy de Maupassant - Yvette
Guy de Maupassant - Contes divers
Guy de Maupassant - Contes du jour et de la nuit
Hermann Hesse - Demian
Hermann Hesse -  Le loup des steppes
Comtesse de Ségur - Les malheurs de Sophie
Pierre Lemaître - La robe de marié
Eric Dupond-Moretti - Directs du droit

Dan Millman - Le guerrier pacifique
 

18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 18:46

Un peintre français (oui Môdame !) pour poursuivre notre visite du musée des beaux arts d'Orléans.
 François de Nomé - Bélisaire reconnu par un de ses anciens soldatsFrançois de Nomé - Bélisaire reconnu par un de ses anciens soldats


Pour le coup, je dirais que ledit Bélisaire, général romain, ne nous intéresse que peu. D'ailleurs, le tableau ne nous montre pas Bélisaire qui est "reconnu", mendiant, par un de ses anciens soldats (c'est beau, on se croirait dans Gladiator), mais un décor classique, dans une perspective linéaire.

Mon petit doigt me dit que ce joli tableau pourrait plaire à un certain amoureux des perspectives.

Je suis preneur de commentaires "techniques" sur ce tableau (style, influences...).


Pour poursuivre, encore une petite évocation, celle des bergers d'Arcadie de Nicolas Poussin.

Ecole Française - Les bergers d'ArcadieAuteur inconnu - Les bergers d'Arcadie (1650)


Deux bergers à côté d'un tombeau avec une mention "Arcadia" bien lisible... ça me rappelle quelque chose ! Je n'ai pas reproduit le décor de la scène qui cache des indices très parlants relatifs au trésor de Rennes-le-Château


Publié par comprendre - dans Photographies
commenter cet article
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 21:00

On poursuit au musée des beaux arts d'Orléans.

L'art contemporain s'est invité au milieu des peintures et des sculptures....

Deux bestioles qui m'ont bien plu : des ombres chinoises bizarres, mais marrantes, étaient projetées sur un écran blanc.

Art contemporain - Les zigouigouisOeuvre inconnue rebaptisée "Les zigouigouis"


Ah oui, je n'ai pas les références (parce que je m'en fout, l'art contemporain et moi....) donc si des ayants droits passent sur mon blog et se sentent insultés... et ben, tant pis. Déjà bien beau que quelqu'un parle de vous ;)

La suivante était placée dans les peintures XIXe, c'était surprenant. Un lyonnais a réalisé cette "chose". Je crains qu'il ne s'agisse d'une vraie tête de loup.

Art contemporain - Le loupOeuvre inconnue rebaptisée "Le Loup" - Un homme qui est un vrai loup pour l'homme

Publié par comprendre - dans Photographies
commenter cet article
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 18:12

Nous poursuivons notre visite au musée des beaux arts d'Orléans ?

Le prix de l'entrée est correct, 3 euros en plein tarif (sans les expos) et l'entrée donne droit à la visite du musée historique et archéologique.

Démarrage à l'étage renaissance, peintures flamandes et hollandaises.


Paul de Vos / Jan Wildens - Cheval attaqué par des loupsPaul de Vos / Jan Wildens - Cheval attaqué par des loups


J'ai pensé à mon ami Antiochus en voyant le tableau suivant (comme pour deux autres... qui viendront plus tard !).

Jacob Van Loo - Zorobabel montrant à Cyrus le plan du temple de JérusalemJacob Van Loo - Zorobabel montrant à Cyrus le plan du temple de Jérusalem


Le Zorobabel en question est le chef des Juifs au VIe siècle avant Jésus-Christ. Sur le tableau, Zorobabel présente à Cyrus, qui a autorisé par voie de décret le peuple juif à revenir habiter à Jérusalem, les plans du futur temple de Jérusalem qui  viendra remplacer celui qui fut détruit en 586 par les Babyloniens. Ce temple, dit "second temple de Jérusalem", n'atteindra évidemment pas la splendeur du (mythique ?) temple de Salomon mais on se rappellera que c'est ce temple qui était debout à l'époque de Jésus.


Publié par comprendre - dans Photographies
commenter cet article
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 21:29

Visite, ce jour, au musée des beaux arts d'Orléans

Musée des beaux arts d'OrléansSalle de portraits "école flammande"


Pas mal de choses à vous montrer... On va donc commencer par le commencement :

Exposée dans le hall d'entrée du musée, malheureusement mal mise en valeur, la célèbre toile "Jeanne d'Arc victorieuse des Anglais entre dans Orléans" de Jean-Jacques Scherrer. Présentée en 1887, la toile est grande puisqu'elle est haute de 5 mètres (si j'en crois wikipédia, mais ça colle avec ce que j'en ai vu).


Jeanne d'Arc victorieuse des Anglais entre dans OrléansJean-Jacques Scherrer - "Jeanne d'Arc victorieuse des Anglais entre dans Orléans" (1887)


Jeanne d'Arc victorieuse des Anglais entre dans OrléansJeanne d'Arc victorieuse des Anglais entre dans Orléans






















Détail - coin supérieur gauche                                                      Détail - la pucelle

Publié par comprendre - dans Photographies
commenter cet article
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 21:12


Femme endormie - érotique

Le sommeil est une fonction naturelle du corps humain.

A l'exception de cette considération générale, la science connaît finalement assez mal le sommeil : étudié sérieusement depuis une centaine d'années, plus précisément grâce à l'utilisation de l'électroencéphalographe à partir de la fin des années 30 (appareil qui mesure l'activité électrique du cerveau), on sait avec certitude que le sommeil génère une activité cérébrale importante, notamment dans le secteur de la mémoire, et induit des activités physiologiques (production d'hormones, régénération cellulaire, activité du système immunitaire...). Les fonctions précises du sommeil restent à être précisées... voire découvertes !

Les scientifiques ont réussi à déterminer que le sommeil est constitué de plusieurs cycles, étant eux-mêmes découpés en 5 phases distinctes :

La somnolence (ou stade 1) : c'est une réaction induite par le cerveau à travers la production de sérotonine, une hormone qui favorise l'endormissement. Ce stade est la transition entre le réveil et le sommeil. Le corps reste très réceptif aux bruits de l'extérieur, est agité de petits spasmes, les muscles se détendent, le rythme cardiaque ralentit.

Le sommeil léger (ou stade 2) : il constitue la moitié du temps de sommeil normal. Il est essentiellement, en l'état actuel de nos connaissances, une phase de transition entre la somnolence et le stade suivant. Le rythme cérébral continue à ralentir, les stimulis extérieurs sont toujours perçus mais plus faiblement que pendant la somnolence. Wikipédia précise à propos de cette phase que "50% des bons dormeurs et 80% des mauvais dormeurs pensent ne pas dormir", ce qui est tout simplement hallucinant ! A vérifier...

Le sommeil profond (ou stades 3 et 4) : les muscles sont totalement détendus, les fonctions vitales (rythme cardiaque, tension artérielle, respiration) sont très ralenties, le système hormonal travaille à plein régime. Cette phase de sommeil est beaucoup plus longue chez l'enfant que chez l'adulte.

Le sommeil paradoxal (ou REM) : le cerveau génère une activité électrique très importante, proche de l'activité éveillée, les yeux font de rapides mouvements saccadés (d'où le nom de la phase : Rapid Eye Movement), le rythme cardiaque s'accélère, l'activité sexuelle s'accroît par l'effet du flux sanguin, les autres muscles sont au repos complet (c'est une paralysie naturelle du corps). Cette phase de sommeil est la plus productive en matière de rêves. Sur une nuit complète, elle ne représente que 20% du temps de sommeil. Cette phase est conclue par un bref instant de réveil au cours duquel le dormeur se "tourne" pour se rendormir (stade 1) aussitôt. Au fur et à mesure que la nuit avance, les phases de sommeil paradoxal se font de plus en plus longues.


Gustave Courbet - La fileuse endormie (1853)Gustave Courbet - La fileuse endormie (1853)
Musée Fabre à Montpellier (France)


L'espérance de vie d'un enfant né en 2006 est de 77,2 ans, soit 926 mois.
Durant l'ensemble de sa vie, celui-ci dormira 1/3 de son temps, soit environ 309 mois.

Et si le défi de ce siècle était de maîtriser le sommeil et de le limiter à son strict temps d'utilité ? Imaginons que l'on puisse, grâce à une technique inconnue à ce jour, faire une "nuit" totale de sommeil en 20% de notre temps de sommeil actuel ? Vous vous couchez à 23 heures et hop, à 01 heure du matin vous êtes frais et dispo. Ce que j'écris là n'est pas du tout de la science fiction, nous maîtrisons tellement peu les fonctions du sommeil que nous sommes dans l'incapacité de l'améliorer, voire d'accélérer ses effets.

Article initialement publié sur mon précédent blog le 31 octobre 2007


Publié par comprendre - dans Divers
commenter cet article